Pourquoi il ne faut pas traiter la varicelle avec de l'Ibuprofène

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Après la publication de photos d'un petit garçon dont la varicelle a dégénéré en septicémie, le docteur Gérald Kierzek revient sur les dangers de l'Ibuprofène. 

Lundi, une maman anglaise a posté sur Facebook des photos de son fils, Lewis, dont la varicelle a dégénéré après la prise d'Ibuprofène. Résultat : des cloques, puis une septicémie, une infection généralisée, qui peut être fatale à un enfant. Après un séjour en réanimation, le petit Lewis va mieux. Mardi, sur Europe 1, le docteur Gérald Kierzek est revenu sur la nécessité de ne pas soigner cette maladie avec de l'Ibuprofène.

Le risque de complication augmenté. "L'ibuprofène, un anti-inflammatoire non stéroïdien, a fait flamber cette maladie infectieuse", explique le médecin. "Cela augmente le risque de complication : des abcès, des cellulites, des infections, voire des nécroses, jusqu'à une infection généralisée", poursuit-il. Le lien de causalité entre la prise d'Ibuprofène contre la varicelle et la septicémie n'est cependant pas automatique, selon le docteur Kierzek. "Mais, en termes de précaution, cela fait des années que l'on n'en donne plus aux enfants."

Screen-Shot-04-12-16-at-03.15-PM_reference

Le post Facebook d'une maman anglaise, prévenant des dangers de l'Ibuprofène


Gare à l'auto-médication. Cela ne signifie pas qu'il est interdit de donner des anti-inflammatoires aux plus jeunes. "Mais pas quand il y a des causes infectieuses", précise le médecin. "J'élargirais l'avertissement de cette maman à toutes les angines et à tous les problèmes dentaires, également pour les adultes", ajoute Gérald Kierzek. En cas de doute, le médecin invite à consulter, et à ne surtout pas pratiquer l'auto-médication. "On voit arriver aux urgences des gens qui ont eu des infections dentaires banales et, à cause de l'Ibuprofène et de l'absence de couverture antibiotique, ont un abcès qui va flamber", raconte-t-il.

"Il faut donner du paracétamol". "Le premier réflexe, c'est le paracétamol", conseille Gérald Kierzek, soulignant que l'avertissement sur l'Ibuprofène concerne également l'Advil, le Nurofen et le Nifluril. Dans le cas d'un enfant atteint de varicelle, l'aspirine est également contre-indiqué. "Il faut donner du paracétamol à dose adaptée à la pédiatrie : 60 mg par kilo et par jour", précise le médecin. On peut y ajouter des antihistaminiques pour éviter que les enfants ne se grattent. Le docteur Kierzek conseille également de couper les ongles, utiliser des savons doux et bien sécher les enfants après leur douche.