Pour bien dormir, oubliez les tablettes, lisez un livre

  • A
  • A
Pour bien dormir, oubliez les tablettes, lisez un livre
@ DANIEL ROLAND / AFP
Partagez sur :

SANTÉ - Lire sur une tablette avant de s'endormir serait néfaste pour le sommeil. 

Voilà une étude qui vient confirmer l'idée que pour s'endormir vite, mieux vaut éviter les écrans. Des chercheurs du Brigham and Women's Hospital de Boston aux États-Unis ont comparé la lecture sur tablette et celle d'un livre imprimé avant l'heure du coucher. Leurs résultats, publiés en décembre dans la revue Proceeding of the National Academy of Sciences, démontrent qu'il vaut mieux privilégier pour sa santé un livre à l'ancienne.

>> LIRE AUSSI - Quel est le temps idéal de sommeil ? 

L'envie de sommeil moins ressentie. Pendant deux semaines, les chercheurs ont suivi, 12 participants qui lisaient durant quatre heures avant de s'endormir. Certains sur une tablette iPad, d'autres un livre imprimé. 

Ces deux modes de lecture ont eu des conséquences différentes sur les cobayes. "Ceux qui lisaient un livre électronique mettaient plus de temps à s'endormir, avaient moins sommeil le soir et leur sécrétion de mélatonine (qui conduit au sommeil) était réduite", indique dans un communiqué Anne-Marie Chang, auteure de l'étude et chercheuse en science du sommeil de l'hôpital de Boston. Les lecteurs sur iPad s'endormaient une heure plus tard que ceux ayant lu un livre traditionnel. 

Une horloge biologique déréglée. La scientifique ajoute que l'horloge biologique interne des participants lisant sur tablette "était repoussée". "Ils étaient moins alertes le lendemain matin que ceux ayant lu un livre imprimé", explique-t-elle, même en ayant dormi 8 heures. 

La lumière des tablettes incriminée. L'horloge biologique (appelée aussi horloge circadienne) est perturbé par "la lumière à ondes courtes, connue sous le nom de lumière bleue, qui vient de ces outils électroniques", jugent les scientifiques. 

Les effets de la lumière bleue sur la production de mélatonine avaient déjà été étudiés mais jamais ses conséquences sur le sommeil n'avaient été abordées dans une étude. 

Ces résultats provoquent l'inquiétude des chercheurs concernant l'utilisation des tablettes par les enfants et les adolescents, qui joue "un rôle en perturbant le manque de sommeil". Ils en appellent désormais à étudier les effets des tablettes sur la santé à long terme.

>> LIRE AUSSI - Repousser l'heure de son réveil, une fausse bonne idée