Affaire Thévenoud : "la phobie administrative n'existe pas"

  • A
  • A
Affaire Thévenoud : "la phobie administrative n'existe pas"
@ MAXPPP
Partagez sur :

HALLU - Selon les spécialistes, la phobie administrative, invoquée par l'ex-secrétaire d'Etat pour expliquer ses problèmes de fisc et ses impayés, n'existe pas.

L'UMP veut une enquête fiscale, mais faudra-t-il aussi une expertise psychiatrique ? Thomas Thévenoud, l'ex-secrétaire d'Etat qui a omis de déclarer ses revenus et de payer son loyer, évoque en guise d'explication "une phobie administrative". Alors qu'Henri Emmanuelli lui a suggéré d'aller voir un psychologue, Europe 1 s'est penché sur ce mal bien mystérieux. Et si la phobie administrative n'existe pas en soi, d'autres pathologies s'en rapprochent.

>> LIRE AUSSI - Les dessous de la démission de Thévenoud

"Bien sûr que ça n'existe pas". Les médecins contactés sont formels : la "phobie administrative" n'existe pas dans les classifications en psychiatrie. "Moi qui suis spécialiste des phobies, je n'ai jamais entendu parler de la moindre phobie qui ressemble à ça. Bien sûr que ça n'existe pas une phobie administrative !", insiste le docteur Christophe André, psychiatre à l'hôpital Sainte-Anne à Paris, interrogé par France Info. "Soit c’est un problème de narcissisme exacerbé. Il se pense au-dessus des lois,  il a joué et il a perdu. Soit il y a une incapacité réelle", poursuit-il.



La phobie administrative fait réagir les médecinspar Europe1fr

Un problème de procrastination ? Selon les spécialistes, le terme de "phobie administrative" fait écho au syndrome de procrastination, c'est-à-dire de remettre toujours au lendemain des actions, comme payer ses factures ou ses impôts. Un mal qui touche plus ou moins fortement un grand nombre de personnes, mais qui va jusqu'à paralyser la vie de certains.

>> LIRE AUSSI - L'affaire Thévenoud "fait du mal à la République"

Une phobie liée à l'argent ? Autre piste : la phobie administrative peut s'apparenter à une phobie de l'argent, selon Stéphany Orain-Pelissolo, psychologue clinicienne et psychothérapeute, qui voit régulièrement dans son cabinet des patients incapables de s'acquitter de la moindre facture.

>> A LIRE AUSSI - Thomas Thévenoud reconnaît des loyers impayés

"Plus qu'une phobie administrative, on pourrait parler d'une phobie de l'argent, de tout ce qui tourne autour de l'argent, notamment la peur de manquer. C'est-à-dire que, payer quelque chose, c'est risquer de manquer. Quand ils sont pris dans cet engrenage, les patients ont conscience des conséquences négatives, et cela augmente leurs angoisses. Résultat : ils sont encore plus dans l'évitement de la confrontation à la réalité", analyse la spécialiste, au micro d'Europe 1.

Mais qui se soigne. L'évitement repose par exemple sur le fait d'ignorer les relances de l'administration, ou même, d'en avoir à peine conscience. Pour ces patients, le simple fait de signer un chèque est une souffrance. Et comme toutes les phobies, c'est une peur irrationnelle, incontrôlable et pathologique, mais qui se soigne, assurent les médecins.