Peut-on vraiment préparer sa peau au bronzage ?

  • A
  • A
Peut-on vraiment préparer sa peau au bronzage ?
Des personnes profitent du soleil sur les quais de Seine à Paris. @ JACK GUEZ / AFP
Partagez sur :

A quelques semaines du début officiel de l’été, Europe1.fr a passé au scanner quelques pratiques afin de se préparer dès maintenant à affronter le soleil. 

Le mois de mai a été marqué par les premiers pics de chaleur. Avec le retour (partiel) du soleil dans certaines régions de l'Hexagone, les transats s’installent sur les plages, dans les jardins, et même sur les balcons. Un avant-goût de l’été qui donne souvent envie d’obtenir un bronzage parfait avant le début des vacances. Mais, attention à ne pas s’exposer trop brutalement ! A moins d’un mois des grandes vacances, Nina Roos, docteur spécialisé dans la dermatologie esthétique et auteur d'Une peau en pleine forme, livre ses conseils afin d’obtenir progressivement une peau hâlée en toute sécurité.

Se mijoter des repas colorés. Si le bronzage est une affaire d’apparence, il se prépare pourtant de l’intérieur. L’alimentation, contre toute attente, est intimement liée à notre peau et à sa vitalité.

Selon Nina Roos, "il est judicieux de commencer à adapter son alimentation un mois avant l’exposition intense, c’est-à-dire généralement au cours du mois de juin. L’idéal, c’est de manger des fruits et des légumes tels que les oranges, les melons ou encore les tomates. Ces derniers, riches en bêta-carotène ainsi qu’en antioxydants, seront les meilleurs alliés d’une bonne mine. "

Les compléments alimentaires créent un écran de protection à la surface de l'épiderme

La spécialiste résume : "Globalement, tous les fruits à chair jaune ou orangée et consommés en grandes quantités permettent d'obtenir une pigmentation dorée de la peau. Par ailleurs, ils sont aussi très utiles durant l'exposition, puisqu'ils agissent comme des agents réparateurs de l'ADN si ce dernier est endommagé par des rayons de soleil trop violents."

Et si on a les fruits et légumes en horreur ? La dermatologue a une solution de secours : "Il est également possible de consommer du bêta-carotène via des compléments alimentaires. Ils ont alors la même action que les fruits de saison et permettent d'obtenir facilement un teint éclatant. Par ailleurs, les compléments alimentaires créent un écran de protection à la surface de l'épiderme, qui protégera la peau en cas d'agression solaire. "

Prendre soin de sa peau en amont avec les bons produits. Bronzer sainement et durablement, c'est aussi l'affaire de petits gestes quotidiens dans les semaines précédant l'exposition. Selon Nina Roos, préparer sa peau au soleil repose notamment sur l'utilisation de produits naturels.

Pour la dermatologue, les crèmes et huiles riches en vitamine D et E sont intéressantes. L'huile de carotte présente par exemple de nombreux bienfaits : "Cette huile végétale préserve la bonne santé de l'épiderme et favorise son éclat. Appliquée le soir, ce type de produit vendu dans les magasins bio permet de régénérer sa peau et constitue un véritable autobronzant".

Qu'on ait une peau claire ou mate, il est indispensable d'utiliser une protection solaire d'UV 30 minimum

Ne pas oublier de s'hydrater. Avec la chaleur, la peau a tendance à s'assécher. De plus, les pores se dilatent plus facilement. Afin de soigner sa peau, il est donc impératif de s'hydrater quotidiennement afin de la préparer à affronter le soleil.

Par ailleurs, une peau et un organisme bien hydratés permettront de garder son bronzage plus longtemps après l'exposition. Une fois au soleil, il est cependant important de ne se tartiner que d'une seule crème : la crème solaire. Pour Nina Roos, "qu'on ait une peau claire ou même mate, il est indispensable d'utiliser une protection solaire d'UV 30 au minimum. "

Gélules solaires. Depuis une dizaine d'années, les gélules solaires semblent avoir envahi le marché. Sur les publicités, on distingue souvent des égéries bronzées, rayonnantes. Mais, les gélules représentent-elles vraiment des comprimés magiques ?

Nina Roos résume : "les gélules solaires ne peuvent en aucun cas remplacer une protection solaire. Ainsi, elles ne protègent pas du vieillissement de la peau ni des coups de soleil. Cependant, elles peuvent renforcer l'apport en bêta-carotène ou en lycopène, deux carotènes naturellement présents dans la tomate. Ainsi, la peau aura un teint hâlé, plus doré. "

Garder en tête que le bronzage est un mécanisme de défense. Aucun dermatologue ne dira le contraire : le bronzage reste dans tous les cas une réaction de défense de la peau lorsque cette dernière est agressée. Ainsi, une règle est à retenir : ne pas s'exposer trop brutalement et éviter de prendre le soleil entre 11 et 16 heures. 

Toutefois, il n'est pas pour autant nécessaire de développer une phobie du soleil ! Nina Roos tempère : "Il faut garder en tête que le soleil est également connu pour ses vertus. La lumière du soleil a notamment des effets bénéfiques sur le moral ainsi que sur le sommeil". Ainsi, il est inutile de se braquer : rien ne vous empêche de vous accorder dès maintenant quelques longues minutes de soleil dans la matinée ou en fin d'après-midi.