Perturbateurs endocriniens : comment s'en protéger

  • A
  • A
Partagez sur :

Paraben et bisphénol font partie des perturbateurs endocriniens qui peuvent jouer sur l'organisme. Le docteur Gérald Kierzek indique sur Europe 1 comment les éviter.

Les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques naturelles ou artificielles qui vont interférer avec le système endocrinien, les hormones, explique Gérald Kierzek, le médecin d'Europe 1. Ces substances vont venir perturber l'organisme, en imitant l'action des hormones : ils vont soit se fixer sur les récepteurs soit modifier l'action des hormones. On entend alors parler de noms un peu complexes comme les phtalates, les alkyl-phénol, le bisphenol A.

Où se trouvent-ils ? On trouve essentiellement les perturbateurs dans l'eau et l'alimentation, mais aussi dans l'air et dans des produits industriels comme les médicaments ou les cosmétiques. Les phtalates se trouvent par exemple dans les plastiques et cosmétiques. Le bisphénol A que l'on trouvait dans les biberons avait également défrayé la chronique.

Comment s'en préserver ? La protection n'est pas simple puisqu'ils sont partout. Néanmoins le docteur Gérald Kierzek rassure, ils sont présents à faible dose d'exposition. "Il y a des mesures aux niveaux mondial, européen et national. L'union européenne a ainsi mis en place une liste prioritaire des molécules qu'il faut surveiller ou supprimer. A titre individuel, il est possible de prendre ses précautions en choisissant par exemple des cosmétiques qui ne contiennent pas de paraben. N'héistez pas à regarder la composition des produits, indique le médecin. Pour faciliter la tâche des consommateurs, des applications gratuites existent comme Noteo, Ecocompar ou Flashlabels.