Ebola à Paris: les analyses "ont permis d'écarter la suspicion"

  • A
  • A
Ebola à Paris: les analyses "ont permis d'écarter la suspicion"
@ MAXPPP
5278 partages

Marisol Touraine a confirmé vendredi que les tests effectués sur une femme suspectée d'avoir Ebola à l'hôpital Bichat se sont révélés négatifs.

L'Américaine hospitalisée à l'hôpital Bichat de Paris n'est pas contaminée par le virus Ebola. Telles sont les conclusions tirées des deux analyses effectuées vendredi après-midi et rapportées par la ministre de la Santé Marisol Touraine lors d'un point presse. Depuis le début de l'épidémie, "onze cas ont donné lieu à des tests et tous ces tests se sont révélés négatifs, y compris le cas de Bichat", a déclaré la ministre. "Au moment où je vous parle, aucun cas d'Ebola n'est pris en charge" en France, a-t-elle ajouté, tentant ainsi de rassurer la population française alors que le virus a déjà tué près de 4.000 personnes, principalement en Afrique de l'Ouest.

Hospitalisée à Bichat. Selon les informations d'Europe 1, une Américaine suspectée d'avoir contracté le virus Ebola au Libéria, a été hospitalisée vendredi matin à l'hôpital Bichat à Paris, l'un des deux établissements de référence parisiens, habilités à prendre en charge des cas d’Ebola, suspects ou avérés. La patiente a été placée en chambre stérile, comme le prévoit le protocole en cas d'infection en France. 

Son cas était passé de "suspect" à "probable". Le cas de cette patiente, de nationalité américaine, était jusqu'à présent considéré comme "suspect." Il avait ensuite basculé à "probable", le niveau supérieur d'évaluation du risque, après un interrogatoire de l'Institut de veille sanitaire (INVS). Le niveau 3 qui correspond à "confirmé" aurait été franchi si la deuxième analyse de sang analysé s'était révélée positive.

Le ministère ne confirme pas. "On ne commente pas les suspicions. Si un cas d'Ebola venait à être confirmé en France, il ferait l'objet d'une information publique immédiate, ce n'est pas le cas pour l'instant", avait réagi vendredi matin le ministère de la Santé. Une position répétée vendredi après-midi par Marisol Touraine en personne.

>> Pourquoi Ebola revient-il en force maintenant ? La réponse avec la rédaction d'Europe 1 :



Pourquoi Ebola revient-il en force maintenant ?par Europe1fr