Narcolepsie et vaccin H1N1 : des indemnisations record

  • A
  • A
Narcolepsie et vaccin H1N1 : des indemnisations record
@ AFP
Partagez sur :

Atteints de narcolepsie après avoir été vaccinés contre la grippe A(H1N1), trois adolescents vont être indemnisés.

Ils sont devenus narcoleptiques après avoir été vaccinés contre la contre la grippe A(H1N1) lors de la pandémie grippale de 2009-2010. Pour réparer ce préjudice, trois adolescents vont être indemnisés à hauteur de 600.000 à 650.000 euros par l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux (Oniam).

"A la hauteur des besoins de ces enfants". "Il s'agissait de dossiers exceptionnels, avec des indemnisations importantes, à la hauteur des besoins de ces enfants qui nécessitent une aide au moins 3 à 4 heures par jour", précise l'avocat des trois adolescents, Me Charles Joseph-Oudin.

Plusieurs études européennes ont en effet montré une augmentation du risque de narcolepsie chez l'enfant et l'adulte jeune ayant reçu le vaccin anti-grippal Pandemrix® (GlaxoSmithKline), très largement utilisé lors de la pandémie grippale de 2009-2010. Pour rappel, la narcolepsie est un trouble du sommeil caractérisé par une somnolence excessive au cours de la journée et des problèmes de concentration. Elle est dans certains cas associée à une cataplexie, un relâchement musculaire qui contraint le patient à s'allonger.

61 cas recensés. En septembre 2013, l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) faisait état de 61 cas de narcolepsie recensés dont 56 chez des personnes vaccinées avec le Pandemrix, mais également trois vaccinées par le Panenza (Sanofi) - réservé aux nourrissons, aux femmes enceintes et aux personnes immunodéprimées - et 2 par des vaccins non identifiés.