Mort du psychiatre américain Robert Spitzer

  • A
  • A
Mort du psychiatre américain Robert Spitzer
@ Capture d'écran vidéo
Partagez sur :

Mort à l'âge de 83 ans, il était notamment connu pour avoir participé à la déclassification de l’homosexualité comme maladie mentale dans les années 1970.  

Le docteur Robert Sptizer, psychiatre américain connu pour avoir établi une classification moderne des maladies mentales, est mort vendredi à Seattle, à l'âge de 83 ans. Selon sa femme, il aurait succombé à des problèmes cardiaques. Il avait notamment participé à la déclassification de l'homosexualité comme maladie mentale dans les années 1970. 

"Si le mariage gay est possible aujourd'hui c'est en partie grâce à lui". Selon le docteur Allen Frances, interrogé par le New York Times, Robert Spitzer était "de loin le psychiatre le plus influent de son époque". Dans les années 1970, il avait observé, puis retiré l'homosexualité de la liste des troubles mentaux. Le DSM, manuel de diagnostic, considérait alors l'homosexualité comme un "dérangement sociopathique de la personnalité"."Un problème médical doit être associé soit à une détresse subjective, une douleur ou un souci de fonctionnement social", avait alors expliqué Robert Spitzer au Washington Post. Pour le docteur Jack Drescher, psychanalyste homosexuel, "si le mariage gay est possible aujourd'hui c'est en partie grâce à lui".

En 2001, Robert Spitzer avait cependant déclenché une polémique en publiant une étude qui soutenait les thérapies censées pouvoir transformer les homosexuels en hétérosexuels. Il s'est excusé plus de 10 ans après, expliquant que l'étude avait des défauts. C'est la seule chose qu'il regrettait, selon lui, dans sa carrière.