Mort du cinquième patient équipé d'un cœur artificiel Carmat

  • A
  • A
Mort du cinquième patient équipé d'un cœur artificiel Carmat
La deuxième phase de tests doit concerner vingt patients à travers l'Europe.@ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

Le patient décédé faisait partie d'une deuxième phase de tests lancée cet été. Quatre autre personnes ayant reçu le cœur artificiel avaient perdu la vie lors des premiers tests cliniques.

INFO EUROPE 1

Un cinquième patient équipé d'un cœur artificiel Carmat a perdu la vie. Il est mort à Nantes en octobre, environ un mois et demi après sa transplantation, selon une information Europe 1. Il était le premier à recevoir ce cœur artificiel dans le cadre d'une deuxième phase de tests qui doit concerner vingt patients à travers l'Europe. L'Agence du médicament a suspendu ces essais dans l'attente de résultats d'expertises pour déterminer les raisons de ce nouveau décès.

La société Carmat avait annoncé en juillet avoir reçu l'autorisation pour lancer de nouveaux tests auprès de volontaires. Le dispositif, particulièrement dédié aux personnes en insuffisance cardiaque biventriculaire terminale, était alors ouvert à d'autres patients en attente de greffe cardiaque avec de faibles chances de l'obtenir. Quatre personnes équipées de ce cœur artificiel étaient décédées lors de la première phase de tests, la dernière en janvier.

Coup dur pour Carmat. L'agence nationale de sécurité du médicament a confirmé ce décès dans la soirée. Selon nos informations, l'homme est décédé brutalement à l'hôpital, alors qu'un retour à son domicile était prévu quelques jours plus tard. Carmat assure cependant que la prothèse n'est pas en cause.

Ce coup dur pourrait avoir un impact financier sur la société Carmat, cotée en bourse, et lance mal sa deuxième phase d'essais, qui vise à l'obtention d'une homologation CE indispensable à la mise sur le marché de ce cœur artificiel. Dans cette phase de l'étude, les patients doivent survivre six mois. Celui-ci est décédé un peu plus d'un mois après la greffe.