Moins de fumeurs en France : le recul ne fait-il que commencer ?

  • A
  • A
Partagez sur :

La cigarette cède enfin du terrain en France. Le nombre de fumeurs a enregistré une baisse d'un million de personnes en 2017 par rapport à 2016, et plusieurs indicateurs incitent à l'optimisme. 

C'est une victoire mais pas encore la fin de la guerre. Un million de fumeurs ont arrêté la cigarette en 2017,  selon les chiffres dévoilés lundi par le ministère de la Santé. Une baisse "historique" due, selon le gouvernement, à plusieurs mesures adoptées en 2016 : l'instauration du paquet neutre, l'augmentation du forfait de 50 à 150 euros par an remboursé aux fumeurs pour l'achat de substituts nicotiniques et le premier mois sans tabac en novembre 2016.

Le paquet à 10 euros en 2020. Mais plusieurs indicateurs peuvent laisser penser que le recul ne fait que commencer. D'abord, la hausse massive du prix du paquet jusqu'à 10 euros n'a débuté qu'après cette enquête. Sa mise en oeuvre d'ici à 2020 devrait donc enfoncer le clou.

Une décrue chez les jeunes. Autre point positif, la décrue s'est amorcée aussi chez les jeunes. La cigarette n'a plus la cote ni chez les garçons de 18 à 24 ans, ni chez les ados de 17 ans (moins 23% de fumeurs). Du jamais vu depuis 20 ans et une preuve que le désamour entre la jeunesse et le tabac commence à poindre. Pour beaucoup, fumer est désormais jugé ringard et nocif.

Des objectifs ambitieux. Est-ce les premiers contours de cette génération sans tabac que la ministre de la Santé appelle de ses vœux ? Agnès Buzyn l'espère. Et preuve de sa confiance, elle affiche déjà de nouveaux objectifs très ambitieux : 5 millions de fumeurs de moins en 2027.