Matéo, arrivé aux Etats-Unis, "va guérir, c’est sûr"

  • A
  • A
Matéo, arrivé aux Etats-Unis, "va guérir, c’est sûr"
Matéo Lepetit, 16 ans, souffre d'une grave leucémie.@ Famille Lepetit
6 partages

L'adolescent, atteint d'une grave leucémie, est prêt à débuter son traitement de la dernière chance, grâce aux dons récoltés de toutes parts.

Près de quatre semaines après l’appel aux dons lancé sur Europe 1, Matéo Lepetit, atteint d’une grave leucémie, va commencer son traitement aux Etats-Unis. L’adolescent est arrivé samedi avec ses parents à Seattle, où il doit suivre un traitement de la dernière chance. Il va être pris en charge dans quelques heures dans une clinique privée. Sa mère s’est montrée optimiste, lundi sur Europe 1 : "Il va guérir, c’est sûr". "Il va mieux. Il a retrouvé le moral, la pêche, son humour", a-t-elle ajouté.

Tout le monde "aux petits soins" pour Matéo. Evelyne Lepetit a évoqué le long voyage en avion de la famille : "Tout le monde a été aux petits soins pour Matéo. Le commandant de bord lui a dit : 'je suis très fier de t’avoir à mon bord'. Il lui a fait visiter le cockpit". Elle a été très agréablement surprise par la mobilisation des Français qui habitent à Seattle, qui préparent des repas à Matéo et à ses parents tous les jours, leur évitant de se fatiguer à leur retour de l’hôpital. L’adolescent sera soigné pendant la journée à la clinique et rentrera chez lui le soir, ce qui lui permettra de mener "une vie semi-normale".

"Matéo a envie de se battre". Les appels aux dons lancés par Matéo et par sa famille ont permis de réunir 172.000 euros en quelques jours. Ils leur permettront de payer un traitement encore en phase d’essai, uniquement administré à Seattle, et de payer leurs frais sur place. Evelyne Lepetit a chaleureusement remercié l’ensemble des donateurs. Elle a également précisé qu’elle n’avait pas encore eu le temps d’encaisser l’ensemble des chèques reçus, mais qu’elle le ferait au cours des prochains jours. "Matéo a envie de se battre, de dire merci à tout le monde", a-t-elle conclu.