Non, manger du chocolat ne soigne pas la déprime

  • A
  • A
Non, manger du chocolat ne soigne pas la déprime
@ Maxppp
Partagez sur :

BON POUR LE MORAL ? - Selon une étude américaine, les aliments n’aideraient absolument pas à retrouver le moral. 

Prenez n’importe quelle comédie sentimentale. A chaque rupture amoureuse, le personnage principal noie son chagrin à grand coups de dents dans une plaquette de chocolat. La prochaine fois que vous verrez ce genre de scène, vous pourrez vous dire que cela ne sert à rien. Selon une étude américaine publiée dans Health psychology, les "aliments-réconfort" ("comfort food") que l’on consomment pour essayer de chasser un certain spleen ne jouent en fait aucun rôle sur le moral.

Le chocolat devant les glaces. Les chercheurs de l’Université du Minesota ont donc demandé à 100 personnes de choisir les aliments qui les "aident à se sentir mieux lorsqu’ils n’ont pas le moral". Sans surprise, le chocolat arrive en tête de ces fameux "comfort food" (26%), devant les glaces (18%) et les cookies (16%).

>> LIRE AUSSI - Nous mangeons 66 tablettes de chocolat par an

Chocolat-930x620

© REUTERS

Des films tristes pour les besoins de l’étude. Pour mieux comprendre l’impact de la nourriture sur le moral, les volontaires ont regardé des séquences considérées comme "effrayantes ou anxiogènes". Après la projection, les participants se sont déclarés "déprimés". Par petits groupes,  certains ont reçu beaucoup de chocolat, pendant que les autres ont hérité d’une simple barre de céréales. Un dernier groupe n’a eu le droit à aucun aliment pour soigner sa déprime.

Le temps plus que le chocolat. Après cette enquête, tous les sujets ont retrouvé plus ou moins le moral. "Il s'est passé la même chose quel que soit le type de nourriture ingérée et même s'ils n'avaient rien mangé", observent les chercheurs. Explication ? "Les émotions négatives se dissipent naturellement avec le temps qui passe mais une majorité de personnes attribuent à tort ce processus naturel à la nourriture", explique Traci Mann, directrice de la recherche. Vous êtes désormais prévenu : la prochaine fois, épargnez votre ligne en cas de déprime. 

>> LIRE AUSSI - Manger du chocolat, c'est bon pour la mémoire