L'hypothyroïdie touche davantage les femmes

  • A
  • A
L'hypothyroïdie touche davantage les femmes
Des symptômes de fatigue, de faiblesse, ou encore de frilosité ainsi qu'une peau un peu sèche et des cheveux cassants peuvent être des indices permettant de détecter une hypothyroïdie.@ JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

L'hypothyroïdie est une production insuffisante d'hormones thyroïdiennes qui peut se soigner par la prise régulière d'hormones de remplacement.

La thyroïde est un organe en forme de papillon qui se trouve à l'avant du cou et qui produit les hormones thyroïdiennes, très utiles à l'organisme pour le métabolisme des cellules, au niveau du rythme cardiaque ou encore pour l'énergie musculaire. On parle d'hypothyroïdie lorsque la production de ces hormones est insuffisante, un dysfonctionnement répandu en France "puisqu'il touche 3,3% de la population féminine et 2% des hommes", explique le docteur Gérald Kierzek au micro d'Europe 1 dans Questions de santé.

Dosage TSH. Des symptômes de fatigue, de faiblesse, ou encore de frilosité ainsi qu'une peau un peu sèche et des cheveux cassants peuvent être des indices permettant de détecter une hypothyroïdie. Pour confirmer le diagnostic, il faut effectuer un dosage TSH, qui sera prescrit par un médecin traitant. Une TSH élevée indique que les hormones thyroïdiennes sont basses.

Une hormone de remplacement. Du côté des traitements, il faut prendre une hormone thyroïdienne de remplacement. La plus fréquente est la T4, la thyroxine, un médicament qui doit être pris tous les jours à la même heure. Pour ce cas précis, attention aux médicaments génériques qui ne sont pas tout à fait identiques "en termes de dosage". Il ne faut donc pas passer d'un générique à un original ou l'inverse. Il est aussi nécessaire de ne pas associer au traitement la prise de certains aliments comme le soja qui peuvent interagir.