Levothyrox : 63 nouvelles plaintes d'utilisateurs en justice

  • A
  • A
Levothyrox : 63 nouvelles plaintes d'utilisateurs en justice
En France, plus de 9.000 personnes ont signalé des effets indésirables attribués à la nouvelle formule du médicament.@ DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :

63 nouvelles plaintes d'utilisateurs du Levothyrox, un médicament accusé de donner des effets secondaires sévères à des patients, ont été déposées à Marseille.

La justice a été saisie de 63 nouvelles plaintes d'utilisateurs du Levothyrox (Merck), malades de la thyroïde et victimes d'effets secondaires de la nouvelle formule de ce médicament, a annoncé mardi le procureur de la République de Marseille. Une enquête pour tromperie aggravée, atteintes involontaires à l'intégrité physique et mise en danger de la vie d'autrui, été confiée au pôle de santé publique du tribunal de grande instance de Marseille, dont la compétence s'étend jusqu'à Lyon, siège français de Merck, a précisé Xavier Tarabeux, le procureur de la République de Marseille.

Vers une action collective. Par ailleurs, des avocats projettent de lancer une action collective au civil contre le laboratoire Merck visant à obtenir rapidement l'indemnisation des malades de la thyroïde souffrant d'effets secondaires liés à la nouvelle formule du Levothyrox. "Nous lançons cette action collective conjointe pour défaut d'information de la part du laboratoire et préjudice d'angoisse", a annoncé mardi à Toulouse Me Christophe Lèguevaques. Au pénal, l'instruction peut prendre de très nombreuses années, l'action au civil doit permettre "une indemnisation rapide" des demandeurs. Selon l'avocat, les personnes qui désirent s'y joindre peuvent s'inscrire sur une plateforme dévolue à ce genre d'actions, MySMARTcab, jusqu'au 1er décembre, sauf prorogation pour atteindre le seuil minimal de 500 demandeurs.

3 millions de patients en France. Au total, trois millions de patients prennent ce médicament en France (premier marché mondial) pour soigner l'hypothyroïdie ou après une opération de cancer de la thyroïde. Selon le ministère de la Santé, plus de 9.000 personnes ont signalé des effets indésirables - crampes, maux de tête, vertiges, perte de cheveux - attribués à la nouvelle formule du Levothyrox commercialisée depuis fin mars. Vendredi, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé le retour de l'ancien Levothyrox d'ici quinze jours. Un seul produit de substitution, appelé L-Thyroxine, existe pour le moment en France, mais des alternatives seront disponibles "dans un mois".