Le sèche-main dernière génération, un véritable nid à virus

  • A
  • A
Partagez sur :

Une récente étude tend à démontrer que la serviette en papier est indétrônable niveau hygiène. 

VIDEO

Et si la bonne vieille serviette en papier faisait tout simplement l'affaire ? Alors que les sèches-mains dernière génération se développe à vitesse V, une récente étude révèle qu'ils seraient tout simplement des nids à virus. Et si ça ne suffisait pas, ces jet-sécheurs ne seraient même pas plus rapides !

Vive la serviette ? Une nouvelle étude dans le journal appliqué de microbiologie a comparé trois méthodes : la serviette en papier, les sèches-mains classiques qui projettent de l'air chaud et ces nouveaux engins. Ces derniers projettent 190 fois plus de virus dans l'environnement que les sèches-mains traditionnels. La référence reste la serviette en papier, confirme le Dr Gérald Kierzek, consultant santé pour Europe 1.

Guerre commerciale. Ce n'est pas la première étude sur le sujet. Une guerre marketing et commerciale s'est engagée entre les lobbies des serviettes et des sèches-mains. Cette étude en est en partie la démonstration, car sa méthodologie est particulière : des virus sont placés sur les mains de ceux qui vont utiliser les machines modernes, alors que dans la réalité, les mains sont nettoyées avant le séchage.

A noter en priorité : le lavage est plus important que le séchage. Il doit durer au moins 20 secondes avec du savon.