Les remèdes de grand-mère sont-ils efficaces ?

  • A
  • A
Partagez sur :

A l'instar des conseils glanés sur internet, il faut se montrer prudent avec les remèdes de grand-mère même si certains s'avèrent judicieux.

Plantes, trucs et astuces contre les maux... Les remèdes de grand-mère, parfois bien loin de la rigueur scientifique, sont pourtant utilisés par certains patients avec croyance. Dans la matinale d'Europe 1, le docteur Gérald Kierzek fait le point sur leur efficacité et en profite pour tordre le coup à de mauvaises pratiques.

Vigilance. Un remède de grand-mère est un moyen de se soigner qui n'entre pas dans le champs des médicaments ou des technique validés par la science. Il s'agit souvent d'une recette ancestrale. "Au mieux, ça marche, au pire, ça aggrave les choses", indique Gérald Kierzek plutôt convaincu que ces remèdes "ne servent pas à grand-chose". Par exemple, en cas de brûlure, "on ne met pas de gras, de pomme de terre, de dentifrice", assure le médecin. "L'idée n'est pas stupide, mais il faut quelque chose de stérile, propre." La même vigilance est de mise également pour les conseils glanés sur internet, avertit le médecin. "Par exemple quand lorsque l'on a une crise cardiaque, il faut se boucher le nez... Non, il faut appeler le 15 !!"

Oui à la glace sur un hématome et au miel sur une plaie. Après toutes ces précautions, le spécialiste reconnaît quand même quelques propriétés à ces remèdes. "Quand on a compris ce qui est rationnel, ça fonctionne", dit le Dr Kierzek. Deux exemples : la glace sur un hématome est une bonne idée. Un hématome est une accumulation de sang. La glace va avoir pour effet de resserrer les vaisseaux et donc de réduire l'hématome. Dans le même esprit, mettre du miel sur une plaie n'est pas idiot. "De plus en plus d'études montrent que le miel a des vertus antibactériennes. Des services hospitaliers utilisent même le miel pour aider à la cicatrisation."