Bientôt une peau artificielle pour les personnes amputées

  • A
  • A
Bientôt une peau artificielle pour les personnes amputées
@ Max PPP
Partagez sur :

Des chercheurs viennent de mettre au point une peau artificielle destinée à équiper des prothèses pour y ajouter les sensations.

Des progrès spectaculaires ont été faits ces dernières années dans le développement des prothèses pour les personnes amputées des bras ou des jambes. Certains de ces membres artificiels sont presque aussi souples ou fonctionnent comme de vrais membres. D'autres peuvent même être contrôlés grâce à la pensée. Ces prouesses pourraient aller encore plus loin, avec la découverte que viennent de faire des chercheurs coréens et américains. Leurs travaux sont publiés dans la revue Nature Communication. Ils viennent de mettre au point une peau artificielle destinée à équiper des prothèses pour y ajouter les sensations. Elle permettrait aux amputés de sentir l’air, le chaud, le froid ou la pluie. Europe 1 vous explique comment ça fonctionne.

>> LIRE AUSSI - Voici la première prothèse de bras contrôlée par l'esprit

Une prouesse technique. Ces prothèses ressemblent à un gant transparent, qui s'enfile sur une prothèse de main. La prouesse technique concerne la matière dans laquelle a été conçue cette peau intelligente.  Grâce à un assemblage de silicone et de carbone, les scientifiques ont réussi à créer une matière élastique, capable de suivre parfaitement tous les mouvements d'une main artificielle. Ainsi lorsque les personnes porteuses de cette prothèse font un geste, le gant s'étend, ou se rétracte, comme une vraie peau.

>> LIRE AUSSI - Il peut jouer au foot avec une prothèse

Ressentir la pluie, la fièvre… Ce gant est équipé d'une série de capteurs très sensibles. Résultat, à terme, cet outil devrait permettre à un amputé de sentir, par exemple, la pluie sur sa main, la fièvre sur le front de quelqu'un, ou d'attraper un objet sans l'écraser. Pour Philippe Croizon, amputé des quatre membres, connu pour avoir traversé la manche à la nage, la perte des sensations est la chose la plus dure à vivre.

"Je dirais oui à 1.000%". "C'est ce qu'il y a de plus dur quand l'on est amputé des bras. C'est de ne plus ressentir le toucher, ne plus pouvoir tenir son enfant par la main, ne plus pouvoir faire une caresse à celle qu'on aime. Si on me donnait une prothèse, où j'aurais le sens du toucher, où mon cerveau pourrait ressentir une nouvelle fois mes mains et les doigts, et de ressentir tout ça, je dirais oui à 1.000%. Et s'il elle doit arriver sur le marché, je la veux pour Noël", réagit-il avec enthousiasme.

>> LIRE AUSSI - Amputé, il réussit à traverser la Manche

Une première étape. Si les chercheurs ont déjà réalisé une prouesse technique, cette imitation presque parfaite de la peau n'est qu'une première étape. Il faut désormais trouver le moyen d'acheminer les informations et les sensations recueillies par le gant jusqu'au cerveau.