Les MST ne riment pas forcément avec infidélité

  • A
  • A
Partagez sur :

La sexologue Catherine Solano nous explique que les maladies sexuellement transmissibles n'ont pas forcément de lien avec une infidélité.

C'est une idée-fausse. Non, les maladies sexuellement transmissibles ne sont pas synonymes d'infidélité. "C'est un peu comme l'herpès", compare le docteur Catherine Solano. "C'est un virus qui ne s'en va jamais. Donc vous pouvez très bien avoir un crise d'herpès que vous a transmis votre partenaire mais qu'il a contracté il y a 20 ans", explique la sexologue.

Tatouages et piercings. Et puis les MST peuvent également se transmettre autrement que par des rapports sexuels. "L'échange de rasoir est par exemple", souligne Catherine Solano. Ou "les tatouages et les piercings qui ne sont pas toujours réalisés dans de bonnes conditions d'hygiène."

Enfin, la sexologue remarque que la transmission peut également se réaliser de la mère à l'enfant. "Certains adolescents ont été contaminés dès la naissance par le VIH et pourtant, ils n'ont jamais trompé personne."

Les MST, un problème de jeunes? Catherine Solano concède néanmoins que les jeunes restent les plus touchés par les infections sexuellement transmissibles. "Tout simplement parce que pour beaucoup, ils ne sont pas en couple stable. Ils vont changer de partenaire plus souvent et sont donc plus exposés aux risques", explique la sexologue.