Les Français vapotent toujours mais moins longtemps

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

D'après une étude de l'agence Santé publique France, le nombre d'utilisateurs réguliers de cigarettes électroniques a baissé en 2016.

Les boutiques de e-cigarettes font désormais partie du paysage. Pourtant, le recours à la cigarette électronique est en recul, explique l'agence Santé publique France qui publie mardi son baromètre sur la consommation de tabac, à la veille de la journée mondiale sans tabac.

Moins d'utilisateurs réguliers. D'après cette étude, un adulte sur quatre a expérimenté la cigarette électronique en 2016. C'est autant que les années précédentes. Toutefois, les fumeurs sont moins nombreux à l'adopter dans la durée. Ainsi, en deux ans, le nombre d'utilisateurs réguliers est tombé de 6 à 3%.

Un phénomène de mode ? Selon les experts de Santé publique France, la cigarette électronique pourrait n'être qu'un phénomène de mode, notamment car son efficacité reste limitée en terme de sevrage. "On a pu montrer qu'il y avait un lien entre le fait d'utiliser l'e-cigarette et le fait de limiter sa consommation mais pas qu'il existait un lien avec l'arrêt du tabac", souligne Viêt Nguyen-Thanh, responsable de l'unité addiction de Santé publique France.

Une enquête prévue en 2018. Les autorités sanitaires prévoient de continuer à observer les vapoteurs pour faire passer les bons messages. Une enquête auprès de 25.000 personnes est déjà prévue pour l'année prochaine.