Les difficultés de l'enfance accéléreraient le vieillissement adulte

  • A
  • A
Les difficultés de l'enfance accéléreraient le vieillissement adulte
Photo d'illustration.@ LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :

Une étude menée sur plus de 4 000 personnes et plus de 15 ans montre un lien entre traumatismes vécus dans l'enfance et vitesse du vieillissement adulte.

Les difficultés familiales et stressantes vécues durant l'enfance pourraient accélérer le vieillissement à l'âge adulte, selon une étude qui suggère un impact biologique durable des traumatismes subis durant les premières années de la vie. Les chercheurs ont mesuré la longueur des télomères, des structures de l'ADN protectrices des chromosomes, dont le rétrécissement en vieillissant est lié à la sénescence cellulaire et à des maladies.

Pour cette étude, publiée lundi dans les Comptes rendus de l'Académie américaine des sciences, les auteurs ont comparé la longueur des télomères des glandes salivaires de 4.598 participants hommes et femmes de plus de 50 ans aux Etats-Unis, qui ont répondu entre 1992 et 2008 à des questions sur les expériences traumatisantes vécues dans le courant de leur vie.

Un impact de 11%. Pour l'enfance, à savoir avant 18 ans, ces situations stressantes comprennent des difficultés financières du foyer, le fait que la famille a été forcée de déménager, que le père a perdu son emploi ou encore que l'un des parents était alcoolique ou se droguait. Les participants ont aussi indiqué dans ce questionnaire s'ils avaient été battus, s'ils avaient subi des sévices sexuels ou avaient eu des démêlés avec la police durant l'adolescence.

L'équipe de recherche menée par Eli Puterman, de l'université de Colombie-Britannique à Vancouver, au Canada, a constaté que la réduction des télomères au-delà de 50 ans augmentait de 11% pour chaque expérience traumatisante vécue dans l'enfance. Selon ces chercheurs, cette étude conforte les résultats de précédentes analyses suggérant qu'une enfance difficile pourrait avoir un impact sur le vieillissement cellulaire à l'âge adulte. Selon eux, il serait également possible que des situations stressantes dans l'enfance aient davantage d'effets néfastes sur la santé plus tard dans la vie que des facteurs de stress seulement à l'âge adulte.