Le régime sans gluten augmenterait le risque d’obésité

  • A
  • A
Le régime sans gluten augmenterait le risque d’obésité
Les produits sans gluten contiennent souvent plus de sucre et de matières grasses que leurs équivalents (image d'illustration)@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Une étude européenne pointe du doigt la composition de certains produits industriels sans gluten qui sont plus gras ou sucrés que leurs équivalents classiques.

Le régime sans gluten pourrait favoriser l'obésité car les substituts utilisés par les industriels contiendraient plus de graisses que les produits originaux qui contiennent du gluten, d'après une étude espagnole rendue publique lors de la conférence annuelle European Society for Paediatric Gastroenterology, Hepatology and Nutrition.

Des produits plus gras et moins riches en apports nutritionnels. Les chercheurs ont comparé la composition de 655 aliments conventionnels avec 654 équivalents sans gluten regroupant quatorze familles d'aliments, du pain aux pâtes en passant par les céréales de petit-déjeuner. Ils ont découvert que le pain sans gluten contient en moyenne le double de graisse par rapport au pain conventionnel alors qu'ils procurent deux à trois fois moins de protéines. Quant aux biscuits, le constat est le même : ils sont plus gars et moins riches en protéines. Enfin les pâtes contiennent moitié moins de protéines mais plus de sucres que leur équivalent classique.

La responsabilité des industriels pointée du doigt. Les auteurs de l'étude mettent donc en garde contre un risque plus élevé de développer une obésité, notamment pour les enfants qui sont plus promptes à manger biscuits et céréales de petit-déjeuner. Ils alertent également les industriels. "Il est de la responsabilité de l'industrie alimentaire de produire ce type de produits sans gluten provenant d'autres matériaux qui sont beaucoup plus sains ou ont un profil nutritionnel amélioré que les matières premières actuelles utilisées, comme la farine de maïs ou l'amidon de pomme de terre", a déclaré Calvo Lerma, co-auteur de l'étude.

Un régime potentiellement mauvais pour la santé. Des constations renforcées par les récentes études qui montrent que le régime sans gluten, nécessaire uniquement pour le 1% de la population française qui souffre réellement d'une maladie coeliaque, peut être mauvais pour la santé. "Une fois que vous entrez dans le territoire de restrictions alimentaires sans symptômes médicaux, alors vous courez le risque de manquer des vitamines ou des différents minéraux sans s'en rendre compte", a conclu Calvo Lerma.