Le premier porteur d'un coeur artificiel se porte bien

  • A
  • A
Le premier porteur d'un coeur artificiel se porte bien
@ Europe1.fr
Partagez sur :

SANTE - Soixante jours après la première implantation du coeur artificiel bioprothétique Carmat, les premiers bilans sont positifs.

Soixante jours après la première implantation du coeur artificiel bioprothétique Carmat chez un homme de 76 ans, à Paris, l'état du patient est jugé "satisfaisant" et il fait des "exercices de rééducation physique pour augmenter son périmètre de marche", ont indiqué ses médecins mardi.

L'état du malade, souffrant d'une insuffisance cardiaque terminale, est jugé satisfaisant par ses médecins, précisent ces derniers dans un communiqué de l'hôpital européen Georges-Pompidou (AP-HP) où il est hospitalisé depuis l'intervention. "L'évolution a pu paraître longue et difficile mais a été, en bien des points, peu différente de celle d'un malade du même âge et de même gravité pré-opératoire."

"Le patient s'alimente et ne nécessite plus d'assistance respiratoire continue. Il se soumet volontiers aux exercices de rééducation physique qui lui permettent d'augmenter progressivement son périmètre de marche", selon ce bulletin de santé. "La bioprothèse Carmat continue de fonctionner de façon satisfaisante, sans aucun traitement anticoagulant depuis le 10 janvier 2014", précise-t-on de même source.

Enfin, l'équipe de soins rend "hommage à ce malade exemplaire, à son courage, à son sens de l'humour et à son environnement familial qui, par sa présence et sa confiance, joue un rôle déterminant dans son établissement".