Le nombre de cas de "gastro" en baisse

  • A
  • A
Le nombre de cas de "gastro" en baisse
@ AFP
Partagez sur :

La "gastro" est repassée sous le niveau épidémique, selon le le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm.

Le nombre de cas de gastro-entérite a reculé en France la semaine dernière, repassant sous le niveau épidémique. C'est ce qu'a indiqué mercredi le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm. Entre le 24 et le 30 octobre, le taux de nouveaux cas (incidence) de diarrhées aiguës ayant conduit à la consultation d'un médecin généraliste s'est établi à 161 cas pour 100.000 habitants, contre 195 la semaine précédente, soit en dessous du seuil épidémique, fixé à 166, a précisé Sentinelles dans son bulletin hebdomadaire.

Peu de cas de grippe. Après deux semaines au-dessus du seuil épidémique, du 10 au 23 octobre, la situation "semble correspondre plutôt à un pic d'activité automnal qu'à une arrivée précoce de l'épidémie saisonnière des gastro-entérites", ajoute Sentinelles, qui recueille les informations transmises par un réseau de 1.400 médecins généralistes et pédiatres.

Les régions Grand Est (201 nouveaux cas pour 100.000 habitants), Pays de la Loire (177) et Nouvelle-Aquitaine (173) ont été les plus touchées la semaine dernière par cette infection du système digestif qui cause nausées, vomissements, crampes abdominales et diarrhée. Les cas de grippe sont eux restés peu nombreux en France métropolitaine la semaine dernière, avec seulement 13 cas pour 100.000 habitants, loin du seuil épidémique (127 cas).