Le manque de vitamine C augmenterait le risque d’AVC

  • A
  • A
Le manque de vitamine C augmenterait le risque d’AVC
@ MAXPPP
Partagez sur :

Plus de la moitié des personnes ayant eu une hémorragie cérébrale présenterait un déficit de cette vitamine selon une étude.

Une bonne santé passe par cinq fruits et légumes par jour. L’idéal serait que ce régime se compose également d’agrumes, riches en vitamine C, car une carence augmenterait le risque d’accident vasculaire cérébral, selon une étude à paraître en avril dont le Figaro publie des éléments mercredi. Selon le rapport, 60% des personnes ayant eu une hémorragie cérébrale (AVC hémorragique), présentaient un déficit en vitamine C.

Un risque multiplié par deux. Ce type d’AVC est plus rare que l’AVC ischémique, mais souvent plus grave. Or, les médecins qui ont mené l’étude ont découvert que sur les 65 patients étudiés, 45% avaient un déficit en vitamine C modéré, et 14% avaient une carence plus importante. En comparaison, sur un groupe témoin, seulement 26% des personnes avaient un déficit modéré et aucun n'était carencé, assure le docteur Stéphane Vannier, qui a dirigé cette enquête.

Une étude qui en confirme une autre ? Les résultats complets doivent être présentés le 30 avril au congrès de l'Association américaine de neurobiologie.  Ils vont dans le sens d'une étude européenne de 2008 qui faisait état de la corrélation entre la concentration en vitamine C et le risque d'AVC (hémorragique et ischémique).

sur le même sujet, sujet,

ZOOM - Paralysie : un singe actionne le bras d'un autre par la pensée

SANTE - AVC : les femmes plus touchées que les hommes

ÉMISSION - Pourquoi le nombre d’AVC augmente

CHRONIQUE - L'AVC touche maintenant les jeunes

LE CHIFFRE - Anti-coagulants : attention, prudence