Le liquide de la e-cigarette peut tuer

  • A
  • A
Le liquide de la e-cigarette peut tuer
@ PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI
Partagez sur :

POISON - Les autorités américaines sont sur le qui-vive. En France, les centres antipoison reçoivent de nombreux appels de consommateurs inquiets.

Vapoter est-il dangereux ? Avant même d’avoir répondu à cette question, les autorités américaines pointent du doigt le liquide nicotinique que le consommateur met dans sa e-cigarette. Ingéré, ce produit peut se révéler mortel, assure le New York Times. Il y aurait eu 1414 cas d’empoisonnements accidentels aux Etats-Unis en 2013 et 651 depuis le début de l’année, révèle Sciences et Avenir. En France, les centre antipoison reçoivent plus de 50 appels par mois de consommateurs paniqués après avoir ingurgité du produit.

Un vent de panique souffle sur les consommateurs. Antoine Villa, toxicologue au centre antipoison de Paris, explique au micro d'Europe 1 que "la plupart du temps ce sont des adultes jeunes, entre 20 et 40 ans, qui appellent pour des projection oculaires ou de l'ingestion de e-liquide". Les symptômes sont généralement des irritations, mais le risque reste élevé si un enfant accède à ce type de conditionnement, les niveaux de nicotine étant élevés.

Un poison très virulent. Le quotidien américain précise qu’une seule cuillère à café de ce liquide peut tuer un enfant et moins d’une cuillère à soupe à haute concentration peut être létale pour un adulte. Antoine Villa confirme que les e-liquide pourraient intoxiquer gravement une personne qui en avalerait. L’explication résiderait dans la présence de neurotoxiques dans le liquide et dans sa vitesse d’absorption par l’organisme, selon le New York Times. Une certitude : la nicotine injectée a déjà fait un mort aux Etats-Unis et le e-liquide est plus toxique que la nicotine.

Les enfants, principaux sujets à risques. Les fioles de e-liquide, souvent très colorées, attirent les enfants qui touchent et goûtent le produit. Souvent, cela s’accompagne de nausées et de vomissements, et les appels vers les centres anti-poisons voient les appels se multiplier. Car aux Etats-Unis, contrairement à la France, il n’existe pas de réglementation pour les e-cigarettes, notamment sur la concentration maximale autorisée de nicotine dans le liquide.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

SANTE - Tabac : la e-cigarette inefficace ?

CONSO - Les ventes de patchs en chute libre

INTERDICTION - La e-cigarette bannie de Los Angeles