Le bisphénol A, nocif ou pas ?

  • A
  • A
Le bisphénol A, nocif ou pas ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le Parlement a interdit les biberons contenant du bisphénol A. Zoom sur cette substance.

Le bisphénol A, kézako. Ce produit chimique de synthèse est utilisé dans la composition des plastiques durs et transparents. Il est composé de phénol et d’acétone. Selon l’association Danger bisphénol, c’est l’une des substances les plus produites au monde : trois milliards de kilos sont crées chaque année, soit environ 500g par habitant de la planète, en moyenne.

Où se cache-t-il ? Globalement, le bisphénol A (BPA) est présent dans un nombre très élevé de produits de consommation courante. Il est principalement utilisé dans les produits s’agit notamment des biberons, bouteilles en plastiques, boîtes de conserve, lunettes de soleil, récipients en plastique ou encore CD…

Les risques associés. Pour bon nombre d’associations, le bisphénol A est considéré comme nocif pour la santé. Elles craignent qu’il soit susceptible d'être impliqué dans divers problèmes de santé - cancer, diabète, atteinte à la reproduction ou troubles neurocomportementaux - y compris à des valeurs inférieures aux doses admises par la règlementation européenne.

Pour autant, les recherches menées à ce jour sur les effets sur la reproduction de la substance ne donnent pas de certitude sur sa nocivité. Mais ils constituent des "signaux d'alerte", a précisé l'Inserm dans un avis, après analyse de 300 études sur le sujet. Concrètement, "une exposition au BPA chez l'animal induit des effets au niveau du développement des organes de la reproduction et de la fonction de la reproduction", et que certains effets "persistent à l'âge adulte". Pour l’Inserm, "des indicateurs pertinents permettant d'évaluer la fonction de reproduction (...) doivent être définis chez l'Homme".

"Attention danger !" C’est le cri que lancent les associations. C’est pourquoi la Ligue contre le cancer a lancé sur son site - www.ligue-cancer.net - une pétition pour obtenir l'interdiction du bisphénol A, "en application du principe de précaution et plus encore du principe de protection des personnes les plus vulnérables". La Ligue demande "sans délai l'étiquetage ‘présence de Bisphénol A' sur tous les produits contenant cette molécule". Une autre pétition se trouve sur le site de l’association Danger-bisphénol.

La loi. Depuis mercredi, la commercialisation de biberons produits à base de bisphénol A est interdite. Pour autant, plusieurs amendements ont été rejetés comme celui qui proposait d'interdire à compter du 1er janvier 2012 l'ensemble des plastiques alimentaires contenant du bisphénol A comme c'est déjà le cas au Canada, au Danemark ou bien encore dans certains Etats des Etats-Unis comme le Connecticut.