L'âge ou le sexe du donneur de sang détermine la survie du receveur

  • A
  • A
L'âge ou le sexe du donneur de sang détermine la survie du receveur
Image d'illustration.@ ANA AREVALO / AFP
Partagez sur :

Selon des chercheurs, l'âge ou le sexe du donneur a une incidence sur la survie de celui qui reçoit le sang.

Recevoir du sang en transfusion ? C'est devenu habituel dans certaines situations d'urgence médicale. Mais ce geste pourrait en fait ne pas être si anodin que ça. Selon des chercheurs canadiens, le sang des donneurs femmes ou jeunes donneraient moins de chances au receveur de survivre. Mais l'étude, publiée dans la revue médicale JAMA Internal Medicine, se veut prudente, a rapporté samedi Sciences et Avenir

+8% de risques de mortalité. Les receveurs qui ont bénéficié du sang en provenance d'une femme ont un risque de mortalité plus élevée de 8% par unité de sang reçu, comparé à du sang prélevé sur des hommes. Les chercheurs ont aussi constaté que, en cas de sang en provenance d'une personne âgée de 17 à 20 ans, le risque de mourir était élevé de même manière, comparé à du sang venant de personnes âgées de 40 à 50 ans. 

Des résultats "étonnants". Pour le Dr Dean Fergusson, directeur du programme d'épidémiologie clinique à l'Hôpital d'Ottawa au Canada, "ces résultats sont étonnants et suggèrent que si vous avez besoin d'une transfusion, les résultats cliniques pourraient être affectés par l'âge ou le sexe du donneur". 

"Faire plus de recherches". "Nous avons besoin de faire plus de recherche pour confirmer ces observations et tenter de trouver de possibles mécanismes biologiques", explique pour sa part le Dr Michaël Chassé, professeur adjoint de médecine à l'Université Laval de Québec. "Une possibilité serait que des composants dans le sang de jeunes donneurs et de femmes pourraient affecter le système immunitaire de ceux qui reçoivent ce sang", avance-t-il.