La surveillance du moustique-tigre réactivée le 1er mai en France

  • A
  • A
La surveillance du moustique-tigre réactivée le 1er mai en France
@ jody amiet / AFP
Partagez sur :

La surveillance du moustique-tigre est active depuis le 1er mai et jusqu’au 30 novembre en France.

Le moustique-tigre va être surveillé de très près. Du 1er mai au 30 novembre, cette espèce, qui transmet la dengue, le chikungunya et zika, va être traquée en France. Elle est en effet présente dans 30 départements, selon la Direction générale de la santé.

Les départements touchés

Ain, Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Ardèche, Aude, Bas-Rhin, Bouches-du-Rhône, Corse du Sud, Dordogne, Drôme, Gard, Gironde, Haute-Corse, Haute-Garonne, Hérault, Isère, Landes

Quel est le dispositif de traque du moustique ? Pour pister l’activité du moustique, il faut savoir exactement où il est présent et s’il progresse dans de nouveaux départements. Si c’est le cas, des spécialistes interviennent et utilisent des moyens chimiques pour ralentir voire stopper sa propagation. Il est aussi primordial de signaler tous les cas humains de dengue ou de zika. L’objectif, c’est de mettre très vite en place des mesures de démoustication autour du domicile du patient, pour éviter la transmission de la maladie à d’autres personnes.

Note pour les voyageurs. Pour les voyageurs se rendant dans une zone où sévit actuellement zika, il est vivement conseillé de se protéger des moustiques sur place, mais également à leur retour. "Quelqu’un qui revient d’une zone d’épidémie active, infecté juste avant son départ, va garder le virus dans son sang pendant quelques jours. Ce virus pourrait être transmis à un moustique français, qui lui-même pourrait aller infecter d’autres personnes, indique le Pr Daniel Camus, de l'institut Pasteur de Lille. "Il faut se protéger des moustiques pendant environ cinq à dix jours".

A la maison, comment agir ? Pour se prémunir du moustique-tigre, la meilleure parade est de le priver de ses réserves d’eau. La femelle peut y pondre jusqu’à 500 œufs en une journée. Il est donc conseillé de traquer toutes les traces d’eaux stagnantes : pots de fleurs, gouttières, jeux d’enfants, arrosoirs… Huit fois sur dix, les lieux de pontes se trouvent chez les particuliers. Les particuliers peuvent signaler la présence de moustiques-tigres sur le site www.signalement-moustique.fr.