La mélioïdose, cette nouvelle maladie qui arrive en Europe

  • A
  • A
La mélioïdose, cette nouvelle maladie qui arrive en Europe
Le docteur Gérald Kierzek a fait le point sur la mélioïdose.@ Europe 1
Partagez sur :

Le docteur Gérald Kierzek explique quelle est cette infection, jusqu'ici principalement développée en Asie du sud-est et en Australie.

Elle porte un nom encore largement méconnu sous nos latitudes : la mélioïdose. Cette maladie mortelle causée par la bactérie burkholderia pseudomallei, que l’on connaissait jusqu’ici surtout en Asie du sud-est et dans le nord de l’Australie, arrive aujourd’hui en Europe. Le docteur Gérald Kierzek a fait le point sur les risques de cette maladie, jeudi dans Europe 1 Santé.

Prolifération dans l'humidité. La mélioïdose se développe dans les sols humides, les boues, les étangs et les rivières. Elle se transmet principalement par la contamination de plaies et d’écorchures, mais aussi par ingestion et par inhalation. Si vous êtes en voyage ou que vous faites une marche ou un trekking, il est recommandé d’avoir de bonnes chaussures et de bien se couvrir la peau. Il faut très vite désinfecter vos éventuelles blessures, au minimum avec de l’eau et du savon. Dernier conseil : ne pas hésiter à consulter un médecin en cas de symptômes comme de la fièvre ou des difficultés respiratoires et à lui dire dans quel pays l’on a voyagé.

"La grande imitatrice". C’est là l’un des problèmes posés par la mélioïdose : surnommée "la grande imitatrice" par les médecins, elle provoque des symptômes similaires à ceux de maladies comme la tuberculose et la pneumopathie. Pour Gérald Kierzek, elle est "probablement très sous-diagnostiquée" en Europe et les médecins de notre continent ont besoin de se former sur cette infection qu’ils connaissent encore mal. La mélioïdose, mortelle dans plus d’un cas sur deux, est l’une des trois premières causes de mort par maladie infectieuse, avec le sida et la tuberculose. Aujourd’hui, la majorité des cas de mélioïdose en Europe sont importés par des voyageurs.