La maladie de Crohn impacte aussi le cerveau

  • A
  • A
La maladie de Crohn impacte aussi le cerveau
Une inflammation de l'intestin peut entraîner une inflammation de l'hippocampe (Illustration)@ ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Partagez sur :

La maladie de Crohn qui touche le tube digestif affecterait également le cerveau, révèle une étude.

La maladie de Crohn, cette maladie chronique intestinale, n'affecterait pas uniquement le système digestif des malades, mais aussi le cerveau. C'est ce que révèle une étude publiée dans la revue United European Gastroenterology Journal, début août. Selon les chercheurs, la maladie de Crohn est la cause de diverses conséquences qui ne se limitent pas au seul intestin.

Un temps de réaction plus lent. Pour arriver à ces résultats, les chercheurs ont fait passé des tests cognitifs à 80 volontaires, malades et non malades. Ils ont découverts que les malades avaient des temps de réponse plus importants de 10% par rapport aux personnes testées en bonne santé. Ils réagissaient également plus lentement que les personnes saines. Et plus les symptômes de la maladie étaient forts, plus la réaction était lente. 

Des troubles du sommeil. Aussi, les chercheurs précisent dans leur étude que les malades sont davantage sujets à la dépression et aux troubles du sommeil.

Impact sur la mémoire. Le lien entre maladie de Crohn et les déficiences cognitives n'est pas nouveau. Selon l'un des auteurs de l'étude, Daniel van Langenberg, des études précédentes avaient déjà montré qu'une inflammation de l'intestin pouvait entraîner une inflammation de l'hippocampe. Or l'hippocampe, situé dans le cerveau, joue un rôle central dans la mémoire.

200.000 personnes. En France, environ 200 000 personnes sont touchées par cette maladie selon l'Afa, l'association nationale des malades et proches pour vaincre la maladie de Crohn.