La lutte contre le Zika se poursuit en Martinique

  • A
  • A
La lutte contre le Zika  se poursuit en Martinique
@ jody amiet / AFP
Partagez sur :

Parmi les personnes infectées, on dénombre 119 femmes enceintes, dont deux dont le foetus présente un risque de microcéphalie. 

La Martinique, toujours en épidémie de Zika, continue de lutter contre les moustiques vecteurs du virus, en s'attaquant à leur gite, et notamment aux véhicules hors d'usage, "source de prolifération des moustiques", a déclaré mercredi la ministre des Outre-mer George Pau-Langevin, à Fort-de-France.

16.650 cas évocateurs du Zika. Selon le directeur de l'agence régionale de santé (ARS) de Martinique Christian Ursulet, 16.650 cas évocateurs du Zika ont déjà été recensés, dont 1.260 cas "cette dernière semaine". "L'épidémie stagne depuis sept semaines", mais "il faut être très prudent, et ne pas considérer qu'on a gagné", a-t-il insisté. Parmi les personnes infectées, on dénombre 119 femmes enceintes, dont deux dont le foetus présente un risque de microcéphalie. Et 12 personnes ont développé le syndrome de Guillain-Barré (trouble neurologiques), a-t-il ajouté.

George Pau-Langevin sur place. En déplacement pour deux jours en Martinique, Mme Pau-Langevin a rappelé "la nécessité de mieux assurer la prévention et notamment la lutte contre l'existence d'un trop grand nombre de gites larvaires". Elle a signé en préfecture une convention visant à aider les maires du territoire dans la lutte pour la destruction des moustiques, qui profitent des nombreux véhicules abandonnés pour se reproduire. Pour le préfet de Martinique Fabrice Rigoulet-Roze, la convention, est un "coup d'accélérateur sur la lutte contre les véhicules hors d'usage", particulièrement nombreux en Martinique. Elle portera dans un premier temps sur la destruction de 1.000 véhicules.