L'épidémie de gastro arrive, mais ne devrait pas être sévère

  • A
  • A
L'épidémie de gastro arrive, mais ne devrait pas être sévère
@ Joe Raedle / Getty Images / AFP
Partagez sur :

La gastro-entérite est en retard cette année. L'épidémie ne devrait pas être sévère, même si trois régions viennent de dépasser le seuil endémique.

C'est l'une des maladies de l'hiver les plus redoutées : la gastro-entérite commence à arriver. Plus tard que d'habitude, certes, même si trois régions ont déjà dépassé le seuil endémique. Les médecins du réseau Sentinelles parlent de l'Alsace, du Languedoc-Roussillon et du Centre. Pour le moment, ce sont surtout les adultes qui sont touchés. Car actuellement, le virus de la gastro qui circule le plus est le "norovirus", qui s'attaque, donc, plutôt aux adultes.

Les symptômes ne durent pas. Bonne nouvelle : si vous l'attrapez, surtout si vous êtes en bonne santé générale, cela peut être très rapide. Les symptômes ne durent pas plus de trois jours et les médecins expliquent qu'ils voient, cette année, beaucoup de malades chez qui cela ne dure que 24 heures. 

Certains groupes sanguins plus touchés ? Par ailleurs, vous avez peut-être remarqué que certains l'ont chaque hiver et d'autres jamais. Des chercheurs du CHU de Dijon ont peut-être découvert pourquoi. Certaines particularités génétiques liées aux groupes sanguins pourraient être en cause. Les personnes du groupe A et B auraient ainsi plus de risque d'être infectées.

Cette année, le nombre de cas de gastro-entérite va encore augmenter, mais selon les experts, il est possible que sur le plan national, le seuil épidémique ne soit même pas franchi.