La fessée, inutile et mauvaise pour les enfants, selon une étude

  • A
  • A
La fessée, inutile et mauvaise pour les enfants, selon une étude
Selon les chercheur, la fessée ne garantit en rien aux parents une meilleure discipline@ AFP
Partagez sur :

Une étude qui porte sur 160.000 enfants révèle que la fessée n’est pas utile pour gagner en autorité. Pire, elle favoriserait les troubles du comportement.

Pour ou contre la fessée ? La question, épineuse, divise. Une étude américaine portant sur 160.000 enfants, réalisée sur une période de cinquante ans, pourrait toutefois convaincre les parents indécis. Des chercheurs de l’université d’Austin au Texas ont compilé plusieurs travaux pour développer leur analyse. Ils ont bien distingué la fessée des autres punitions corporelles. Ainsi, selon les chercheurs, la fessée ne garantit en rien aux parents une meilleure discipline, que ce soit à court terme ou à long terme.

Des troubles de comportement. Les universitaires ont également analysé les effets sur le long terme pour les adultes ayant reçu des fessées enfants. Résultat : ceux qui avaient été fessés le plus souvent sont aussi ceux qui souffrent le plus fréquemment de problèmes mentaux ou de troubles de comportement anti-social. "La société pense que la fessée et les châtiments corporels sont très différents, or nos recherches montrent que la fessée entraîne les mêmes résultats sur les enfants mais à un degré moindre", étaye Andrew Grogan-Kaylor, l’un des auteurs de l’étude.

De génération en génération. Aussi, selon leur analyse, les enfants ayant reçu la fessée sont davantage favorables aux punitions physiques pour leurs propres enfants que les autres. Ce qui explique que le geste se transmette de génération en génération.

Une pratique répandue. Selon un rapport de l'Unicef, daté de 2014, 70 % des parents dans le monde donnent la fessée à leurs enfants.