La cryolipolyse : éliminer la graisse avec du froid

  • A
  • A
249 partages

Après les liftings ou les augmentations mammaires, voici la petite dernière de la médecine esthétique : la cryolipolyse, ou comment brûler du gras avec du froid. 

Et si le froid pouvait faire quelque chose pour nos bourrelets ?  Le congrès européen de l'esthétique médical et chirurgical, l'IMCAS, ouvre ses portes vendredi à Paris. On connaissait les liftings, les augmentations mammaires ou encore la liposuccion pour aspirer les excès de graisses mais dans ce domaine, il y a du nouveau. Une intervention beaucoup moins lourde est, en effet, en train de décoller en France : la cryolipolyse ou cryothérapie. Une technique novatrice qui utilise le froid pour se débarrasser des bourrelets.

Les poignées d'amour et le ventre. La cryolipolyse est utilisée sur les bras, les cuisses, la culotte de cheval, mais selon les spécialistes, c'est sur les poignées d'amour et le ventre qu'elle fonctionne le mieux. C'est justement sur cette zone, que Sylvia, 48 ans, a testé cette méthode, une séance d'une heure, il y a trois mois. Et, aujourd'hui elle se réjouit du résultat, "j'avais quand même un bourrelet graisseux qui pendait et au bout de quatre semaines, j'ai vu la différence, j'ai vraiment un ventre quasiment plat. J'ai perdu cinq centimètres de tour de ventre en une séance, je ne m'attendais pas à ça ! J'ai perdu une taille !". 

Comment cela fonctionne ? Le médecin utilise une machine qui, un peu comme un gaufrier, va pincer et aspirer la zone de graisse à éliminer. Ensuite c'est uniquement dans cette zone que la température va baisser progressivement jusqu'à environ moins trois degrés. Et c'est ce froid extrême qui détruit la graisse, comme l'explique le docteur Hugues Cartier, dermatologue à Arras : "la cellule graisseuse va se rompre et libérer sa graisse qui va être éliminée par les voies veino-lymphatiques, essentiellement par l'estomac. C'est comme quand vous mangez des aliments gras. Et les premiers résultats viennent à partir de six semaines, jusqu'à trois, quatre mois". 

Jusqu'à 700 euros la séance. Côté portefeuille, cette nouvelle technologie a un coût. Pour une séance qui dure en moyenne entre 40 min et une heure, il vous faudra débourser entre 350 et 700 euros, évidemment non remboursés par la sécurité sociale car c'est de l'esthétique. Sachez également que, pour un résultat durable, il est conseillé en parallèle, de faire du sport et, bien sûr, de faire attention à son alimentation. Enfin il faut savoir que cette technique est déconseillée en cas de problèmes veineux ou de cicatrisation.