La chaleur arrive : voici les bons réflexes pour se protéger

  • A
  • A
La chaleur arrive : voici les bons réflexes pour se protéger
Les températures vont continuer de grimper jusqu'à la fin de la semaine@ Reuters
Partagez sur :

IL FAIT CHAUD - Météo France prévoit une hausse des températures jusqu'à vendredi. Dans le sud-ouest, il fera jusqu'à 37 degrés.

Le 1er juin dernier, le ministère de la Santé déclenchait le niveau de veille saisonnière du Plan national canicule. Jusqu'à aujourd'hui, il y a eu peu de fortes chaleurs dans l'Hexagone. Mais dès aujourd'hui et jusqu'à vendredi, Météo France prévoit une hausse des températures, allant au-delà de 30 degrés à certains endroits. Demain, il devrait faire 37 degrés dans le sud-ouest de la France. Europe1.fr vous livre les bons réflexes à avoir.

>> Retrouvez les prévisions de Météo France pour les prochains jours.

soleil chaleur

© météofrance

Boire, boire, boire. Quand les températures augmentent, notre corps a besoin de plus d'eau pour son fonctionnement. Alors que le reste de l'année 1,5 litre suffit, il faut passer à 2 litres d'eau lors de fortes chaleurs estivales. C'est l'équivalent de 8 à 10 verres d'eau par jour. Il faut donc boire beaucoup pendant les repas mais aussi entre. Autre conseil d'importance : ne pas attendre la sensation de soif pour boire car cette sensation est le signe qu'on est déjà déshydraté. Les personnes âgées sont à surveiller plus que les autres car elles ressentent moins la sensation de soif.

Ne pas boire n'importe quoi. Si l'eau plate n'est pas votre tasse de thé, il est possible de varier les plaisirs : sirops, jus de fruits, eau gazeuse, soupes froides. Mais cette variété a des limites. Il faut éviter l'absorption de boissons alcoolisées, même fraîches, car l'alcool accélère la déshydratation. 

Quelle nourriture ?Selon la médecin-nutritionniste Laurence Plumey, certains aliments aident le corps à faire face à la chaleur. À commencer par les yaourts puisque '"un yaourt, c'est 90% d'eau, donc, l'équivalent d'un verre d'eau sur le plan des apports hydriques". Ne pas hésitez donc à en manger deux à quatre par jour. 

Idem pour les fruits et légumes dont 90% du poids est constitué d'eau. Et c'est encore plus pour les pastèques, les melons et les pêches. On peut donc en manger 3 à 5 par jour. Dr Laurence Plumey conseille par ailleurs de délaisser les féculents comme les pâtes et le riz et d'aller plutôt "vers les salades composées et les légumes, qu'ils soient crus ou cuits".

L'excès de sel n'est d'habitude pas conseillé par les médecins mais en cas de fortes chaleurs, on peut saler un peu plus ses plats. Le Dr Plumey avance deux raisons : "la sueur est salée donc, on perd du sel. Deuxième avantage, ça donne soif, ce qui est très bien, ça contribuera à augmenter l'envie de boire".

fruits

À la maison. En cas de fortes températures, le ministère de la Santé préconise d'isoler au mieux son logement pour ne pas y laisser pénétrer la chaleur. Durant l'exposition au soleil, les volets et les fenêtres doivent être fermés. Si des fenêtres sont à l'ombre, il faut les laisser ouvertes si cela permet des courants d'air. Le mieux est d'y accrocher des linges humides. L'évaporation refroidit ainsi l'atmosphère. Les ventilateurs sont les bienvenus et n'hésitez pas à placer devant, des pains des glace ou des sacs de glaçons. 

En cas de désir de sortie, mieux vaut éviter les heures les plus chaudes de la journée, c'est-à-dire de midi à 16 heures. 

Les signaux d'alerte à surveiller. Le ministère de la Santé liste les signaux d'alerte qui indiquent une déshydratation du corps. Une bouffée de chaleur après avoir bu un verre d'eau, pas d'urine pendant 5 heures, une  somnolence anormale sont des symptômes de déshydratation. Des maux de tête violents accompagnés de nausée et d'une température corporelle de 39 degrés doivent alerter particulièrement, ils sont les signes d'un coup de chaleur. 

Le ministère met à disposition un numéro d'information sur la canicule, ouvert jusqu'au 31 août : 0 800 06 66 66.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

L'été sera-t-il chaud à l'Assemblée ?