Se faire gonfler les seins le temps d'une journée, attention danger ?

  • A
  • A
Se faire gonfler les seins le temps d'une journée, attention danger ?
@ Maw PPP
Partagez sur :

SANTÉ - Un chirurgien américain a mis au point un produit permettant d'augmenter le volume des seins, pour une durée de 24 heures. Mais cette pratique n'est pas sans risque.

Cette pratique fait fureur à New York, mais elle n'est pas sans danger. De plus en plus d'Américaines ont recours aux implants mammaires éphémères. Un chirurgien plastique américain a en effet mis au point un produit permettant d'augmenter le volume des seins, pour une durée de 24 heures seulement. Sauf que cette solution saline, injectée dans la poitrine, peut provoquer des séquelles irréversibles.

Destiné aux femmes intéressées par une augmentation mammaire. Cette pratique a été développée par le Docteur Norman M. Rowe, un spécialiste de la chirurgie plastique de Manhattan. Elle vise à convaincre les femmes intéressées par une implantation mammaire définitive à sauter le pas. "Nous pouvons prendre des photos et les mettre sur des ordinateurs, mais celles-ci sont parfois peu réalistes et peuvent mener à de faux espoirs. Nous nous sommes dit : si elles ne sont pas sûres de vouloir des implants, testons une méthode éphémère, pour voir si elles aiment ça", a détaillé le Dr Rowe dans le New York Times.

Des piqûres de solution saline. Le principe est simple : il s'agit de réaliser des piqûres de sérum physiologique, un produit que toutes les mamans ont dans leur tiroir pour moucher leurs nourrissons. Dans le cas précis, ce sérum, non-dangereux en soi, est mélangé à des sels, puis injecté directement dans la poitrine. Les patientes peuvent donc passer d'un bonnet A à un bonnet C en quelques minutes.

Aucune validation scientifique. Selon le New York Times, les Américaines raffolent de cette nouvelle tendance. Mais sous des airs d'acte esthétique totalement anodin, cette pratique est loin de faire l'unanimité parmi les médecins. Ces implants éphémères n'ont d'ailleurs fait l'objet d'aucune étude scientifique. Pour Nathalie Bricout, médecin spécialiste de la chirurgie des seins, cette pratique est même dangereuse.

"Un risque infectieux non négligeable". "Le plus anodin, ça va être les bleus et les hématomes parce que ça, il y en aura. De toute façon, le but visé n'est pas atteint, puisque l'on n'est plus montrable. Si vous avez un sein qui fait le double de l'autre parce que vous avez un hématome, le décolleté en question sera compromis. Le risque, c'est de faire quelque chose qui ne sera pas symétrique. Et le risque le plus important, c'est le risque infectieux, qui n'est jamais négligeable. On n'est pas dans des conditions d'environnement d'asepsie d'une intervention en salle d'opération", commente la spécialiste au micro d'Europe 1.

Pour le Docteur Michael C. Edward, un chirurgien plastique de Las Vegas et président de la Société américaine de chirurgie esthétique, cette pratique peut déformer la peau de la poitrine de manière irréversible. "Je ne peux pas réellement savoir s'il s'agit d'une pratique désastreuse mais dans tous les cas, vous allongez la peau, vous changez l'architecture de la poitrine", a-t-il déclaré, cité par L'Express.

Un prix exorbitant pour une opération éphémère. L'autre point négatif est le prix. Une telle opération coûte en effet 3.000 euros pour un effet de seulement 24 heures. En comparaison, une opération mammaire chirurgicale coûte 5.000 euros, pour une durée de dix ans.