L’altitude, meilleure amie des obèses

  • A
  • A
L’altitude, meilleure amie des obèses
@ Reuters
Partagez sur :

Une étude montre que vivre en haute altitude permet aux personnes obèses de perdre du poids.

La haute altitude permet à des personnes obèses de perdre du poids, et de maintenir cette perte de poids quelques semaines, selon les résultats d’une étude allemande mise en ligne jeudi sur le site de la revue spécialisée Obesity.

L'équipe du chercheur Florian Lippl, de Université munichoise Ludwig Maximilians a étudié l'effet d'une semaine de vie en haute altitude sur vingt hommes obèses, d'une moyenne d'âge de 55,7 ans et avec un indice de masse corporelle moyen de 33,7. L'expérience n'incluait aucun autre changement, que ce soit en matière d'exercice physique ou de régime alimentaire, le seul fait de vivre à 2.650 mètres d’altitude suffisait.

A la fin de la semaine, les chercheurs ont pu observer chez les obèses une perte de poids, une diminution de la prise alimentaire et une amélioration de la pression artérielle significatives. Ces effets étaient encore présents quatre semaines après le retour des participants à basse altitude.

Le métabolisme s’adapte à l’altitude

Selon les chercheurs, la réduction de poids est principalement due à une augmentation du taux de métabolisme de base, qui désigne les dépenses énergétiques au repos. Vivre en hauteur provoque également une baisse de l’appétit.

Les chercheurs ont observé par ailleurs une augmentation du taux de leptine, une hormone dont l'action provoque une diminution de l'appétit. Le faible niveau d'oxygène présent en haute altitude pourrait être à l'origine de cette hausse du taux de leptine.