Grippe A : soupçons autour du vaccin

  • A
  • A
Grippe A : soupçons autour du vaccin
@ REUTERS
Partagez sur :

Le vaccin est soupçonné de favoriser la narcolepsie, la Suède a ouvert une enquête.

L'Agence suédoise des produits médicaux a ouvert mercredi une enquête sur les éventuels effets secondaires d'un vaccin contre la grippe H1N1, le Pandemrix. Ce vaccin pourrait favoriser chez les adolescents l'apparition de la narcolepsie , une maladie provoquant des accès irrésistibles de sommeil.

"L'Agence a reçu six notifications de professionnels de la santé suggérant la narcolepsie comme un possible effet secondaire d'une vaccination contre la grippe porcine avec le Pandemrix. L'Agence va évaluer le possible lien entre la vaccination et les réactions rapportées", a annoncé l’agence suédoise.

Les rapports concernent des adolescents de 12 à 16 ans ayant développé "des symptômes compatibles avec la narcolepsie" un à deux mois après l'injection du vaccin, souligne l'Agence, précisant qu'à l'heure actuelle il n'y avait pas suffisamment d'informations prouvant un lien de cause à effet entre le vaccin.

Un soupçon qui reste à démontrer

"A l'heure actuelle en France, nous n'avons pas de cas de narcolepsie qui aient été signalés dans la cadre de la vaccination contre la grippe H1N1", a commenté Carmen Kreft-Jaïs, responsable de la pharmaco-vigilance à l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). "Il faut attendre de voir exactement les résultats des investigations qui sont en cours", a-t-elle ajouté.

"Ce qui est un peu rassurant, c'est que cela concerne très peu de cas, mais maintenant il va falloir évaluer quelle est la validité du signal. Du coup, tout cela peut inquiéter ou affoler un peu rapidement la population", a réagi Damien Mascret, le spécialiste Santé d'Europe 1.

Constat similaire en Finlande

L'Agence suédoise dit être en contact avec d'autres pays de l'Union européenne à ce sujet. En Finlande, l'Institut national pour la santé étudie également le risque de lien entre la maladie du sommeil et le vaccin contre le virus H1N1, après une augmentation de cas de narcolepsie constatée ce printemps chez les enfants.

Les résultats préliminaires de l'enquête finlandaise sont attendus d'ici la fin de l'année. Dans l'Union européenne, environ 30 millions d'individus ont été vaccinés avec le Pandemrix produit par le groupe pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline.