Ebola : plongée au coeur de l'hôpital Bégin à Saint-Mandé

  • A
  • A
Ebola : plongée au coeur de l'hôpital Bégin à Saint-Mandé
@ MAXPPP
Partagez sur :

ZOOM - L'infirmière française atteinte du virus a été prise en charge à l'hôpital Bégin, à Saint-Mandé. 

L'INFO. Analyses biologiques près du lit du malade pour réduire les transports de prélèvements à risque, chambres d'isolement sécurisées, personnels entraînés : l'hôpital d'instruction des Armées Bégin à Saint-Mandé est prêt depuis longtemps à recevoir la première malade d'Ebola. L'infirmière de Médecins sans frontières, atteinte du virus, a été rapatriée en France dans la nuit de jeudi à vendredi et prise en charge à l'hôpital Bégin. 

begin-entree

>>>  Le point sur le protocole d'accueil très strict de la patiente atteinte du virus Ebola

Chambre à pression négative. Ces établissements possèdent des chambres d'isolement de haute sécurité. "Celles-ci sont mises en pression négative par rapport à l'atmosphère ambiante pour éviter que le virus sorte de la chambre", détaille Jean-Paul Stahl, infectiologue au CHU de Grenoble.

Un code pour y entrer. Dans ces unités, les portes s'ouvrent sans contact, par capteur optique. Pour pénétrer dans ces chambres à pression négative, dites aussi P4, uniquement accessibles par code, il faut passer deux sas successifs, le premier destiné à l'habillage des personnels, le second à la préparation des soins. 

EBOLA 1240

Des consignes d'hygiènes drastiques. Le personnel a des consignes d'hygiène draconiennes : charlotte sur les cheveux, masque et lunettes de protection, double paire de gants, le tout, à usage unique. A la sortie, un autre sas leur permet de se déshabiller. Le personnel y est formé et a des consignes d'hygiène draconiennes : charlotte sur les cheveux, masque et lunettes de protection, double paire de gants, le tout, à usage unique.

>> LIRE AUSSI - Comment accueillir un malade contaminé ?

Un mini labo dans la chambre. Le matériel utilisé par le personnel médical est placé dans des sacs destinés à être incinérés et les prélèvements récupérés directement dans de petits monte-charges pour réduire les manipulations. L'hôpital Bégin pratique même "de la biologie sous tente" pour réduire les transports de prélèvements biologiques à risque : des analyses de base peuvent être faites près du lit du malade, dans une sorte de mini laboratoire sous une petite tente.

Les prélèvements envoyés à Lyon. Les prélèvements sanguins pour analyse seront expédiés sous triple emballage à Lyon qui dispose d'un laboratoire de haute sécurité, seule laboratoire en France apte à manipuler des échantillons d'Ebola.