Formation des dentistes : le rapport qui inquiète

  • A
  • A
Formation des dentistes : le rapport qui inquiète
@ LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :

Selon un rapport réalisé en mars et relayé par Le Monde, 10% des étudiants européens en odontologie n’ont reçu aucune formation pratique. 

C’est un rapport qui va faire grincer des dents. D’après une enquête réalisée par l’European Dental Students Association (EDSA, Association des étudiants en chirurgie dentaire) et que relaye Le Monde, 10% des futurs dentistes n’ont jamais reçu de formation pratique. "Autrement dit, avant d’exercer, ils n’ont effectué aucun soin", écrit le quotidien du soir.

Comment cette enquête a-t-elle été menée ? L’enquête, réalisée en mars, a été menée auprès de 23.300 étudiants qui ont terminé leurs études en 2015 dans 26 pays de l’Union européenne. Le responsable de l’étude, Marco Mazevet, qui a terminé ses études à l’université Rennes-I, a travaillé sur ce sujet pour les besoins de sa thèse, intitulée "Evaluation de la pratique clinique dans le cursus des études odontologiques au sein de l’UE". 1.000 réponses ont été enregistrées, en provenance de 19 pays.

Pour quels résultats ? Le résultat est donc peu glorieux : un étudiant sur trois n’a jamais posé de couronne, près d’un sur deux n’a jamais réalisé de traitement endodontique, à l’intérieur de la dent donc, et près d’un sur trois n’a jamais prescrit de traitement médicamenteux. "Enfin", écrit Le Monde, "deux tiers des actes ont été réalisés moins de cinq fois par 50% des étudiants, et seulement un quart a été réalisé plus de dix fois par 60% des étudiants".

Pourquoi c’est inquiétant. Si l’étude ne révèle pas de chiffres par pays, il faut néanmoins rappeler qu’avec la liberté de circulation dans l’Union européenne, de nombreux étudiants se forment en dehors de la France. En 2014, 34,7% des primo-inscrits au tableau de l’Ordre national des chirurgiens-dentistes étaient ainsi diplômés hors de France. De quoi inquiéter la Confédération nationale des syndicats dentaires. "Comment concevoir que de jeunes diplômés puissent s’installer sur notre territoire sans jamais avoir vu un patient !", explique ainsi au Monde l’Ordre national des chirurgiens-dentistes. Pour autant, le ministère de la Santé se veut rassurant : la formation des dentistes est garantie par des règles très strictes.