Fêtes de fin d’année : comment maîtriser son taux de cholestérol ?

  • A
  • A
Partagez sur :

Foie gras, apéritifs, fritures, pâtisseries… Les fêtes de fin d'année sont souvent propices aux petits et gros excès.

Les fêtes de fin d'année approchent et avec elles leur lot de gourmandises salées ou sucrées. Mais prenez garde, car cette alimentation très riche peut faire monter votre taux de cholestérol sanguin. "L'hypercholestérolémie s'intègre dans un phénomène plus large : le syndrome métabolique (embonpoint, cholestérol, augmentation du taux de sucre…)", précise toutefois le docteur Kierzek sur Europe 1 jeudi.

"Se limiter sur les quantités". Pour le médecin, il ne faut " rien s'interdire" mais "se limiter sur les quantités", comme les charcuteries, les plats en sauce, les fritures, les fromages… Mais aussi les sucres et les pâtisseries. En clair, évitez de vous servir quatre parts de bûche de Noël. 

Préparez votre organisme. Des astuces vont pouvoir vous permettre de profiter des repas de fête sans faire exploser votre taux de cholestérol. A l'apéritif, pourquoi ne pas remplacer les cacahuètes et autres chips par des petites tomates ou des carottes à tremper dans une sauce par exemple ?

Pensez également à bien préparer votre organisme à quelques heures d'un repas festif. Un bon petit déjeuner et un déjeuner consistant vous éviteront de vous jeter sur la nourriture le soir venu. Essayez également de bouger le plus possible, au minimum 30 minutes par jour. Au choix pendant cette période : des courses de Noël à la dernière minute ou une danse endiablée avec vos amis et votre famille pour le réveillon ? À vous de choisir…