Une pénurie de lunettes spéciales pour l'éclipse de vendredi ?

  • A
  • A
Une pénurie de lunettes spéciales pour l'éclipse de vendredi ?
@ AFP
Partagez sur :

REGARDEZ COUVERTS - L'éclipse de vendredi matin nécessite le port de lunettes spéciales mais la rupture de stocks s'annonce.

Y en aura-t-il assez pour tout le monde ? Vendredi 20 mars, de 9h30 à 11h30, aura lieu la plus importante éclipse de soleil en France depuis l'éclipse totale de 1999. Cette éclipse, qui sera plus ou moins visible selon les régions et la météo, nécessite le port de lunettes de protection spéciales, complètement opaques. Problème : beaucoup de pharmacies et de magasins d'optique sont déjà en rupture de stocks de lunettes.

Un engouement sous-estimé. Les lunettes de protection spéciale conçues pour regarder le soleil directement permettent de filtrer 100% des rayons ultraviolets et infrarouges et 99,99% de l'intensité lumineuse. Mais dans la plupart des magasins d'optiques et les pharmacies, il est désormais impossible de trouver une paire de lunettes spéciales éclipse. Le fabricant de cette monture spécifique, dans l'est de la France, a été dépassé par les événements. Les magasins d'optique Krys, eux, avaient commandé 25.000 paires et presque toutes ont été vendues.







bandeau annonce éclipse en vidéo

© EUROPE1

D'une manière générale, trop peu de lunettes ont été commandées car l'événement a été sous-estimé pointe Olivier Las Vergnas de l'Association française d'astronomie : "il est très difficile de savoir s'il va y avoir un  engouement ou pas pour l'observation de l'éclipse", a-t-il expliqué au micro d'Europe1. "Du coup, les fabricants n'ont pas le temps de se rendre compte qu'ils auraient pu en fabriquer plus et puis peu d'opticiens ou de pharmaciens se sont souciés de la question", précise-t-il.



Attention les yeux. L'éclipse partielle de soleil qui sera visible vendredi matin en France et ailleurs en Europe peut endommager la vision de façon irréparable si elle n'est pas observée à travers des lunettes spéciales, met en garde le ministère de la Santé. "Pour observer cet événement dans de bonnes conditions de sécurité, il est indispensable de se munir de lunettes spéciales de protection complètement opaques à la lumière normale" rappelle le ministère dans un communiqué. Il ne faut surtout pas essayer d'observer le disque solaire avec des jumelles, des appareil photo, un masque de soudeur ou encore "avec des moyens de protection de fortune, comme des verres fumés, des films radiologiques ou de simples lunettes de soleil dont la faculté de protection est très insuffisante", insiste-t-on au ministère. Vous pouvez aussi jeter vos lunettes achetées pour l'éclipse de 1999. Même regarder l'éclipse à travers une vitre ou dans le reflet de l'eau est dangereux.

Des lésions irréversibles. Une observation directe du disque solaire peut donner lieu à des lésions de la cornée ou bien de la rétine. Si les lésions de la cornée, essentiellement liées aux ultraviolets, sont réversibles en quelques jours, les lésions de la rétine peuvent, elles, "altérer définitivement la vue", selon la Direction générale de la santé (DGS). Ces lésions peuvent se manifester par une baisse de la vision centrale, de la perception des couleurs ou encore des déformations visuelles ou des tâches sombres dans le champ de vision.

L'AsnaV (Association nationale pour l'amélioration de la vue) attire tout particulièrement l'attention sur le risque pour les enfants: "Alors que l'éclipse aura lieu pendant les heures de cours, aucune distribution de lunettes adaptées n'a été prévue par le ministère de la Santé ou de l'Éducation nationale". "Les enseignants et les parents doivent faire preuve de la plus grande prudence et ne pas autoriser l'observation du phénomène si l'enfant n'a pas de lunettes adaptées", prévient cette association.

L'astuce du presse-purée. Vous n’avez ni lunettes spéciales et vous voulez quand même suivre l'éclipse. Cyril Birnbaum, responsable du Planétarium à la Cité des sciences à Paris, a une astuce pour regarder l'ombre du soleil sur le sol (attention, pas pour regarder le soleil directement) : "prenez un presse purée ou un écumoire avec des petits trous et interposez-le entre le soleil et le sol à quelques centimètres du sol. Ainsi, vous verrez des petits croissants solaires sur le sol", explique-t-il. Il s'agit du dispositif optique appelé Sténopé : chaque trou de la passoire va former une image du soleil et lorsque l'éclipse aura lieu, la forme du croissant solaire caractéristique de l’éclipse partielle sera visible sur le sol.

Alain Cirou nous dit tout ce qu'il faut savoir sur l'éclipse de vendredi 20 mars :



VIDÉO - Les secrets de l’éclipse solaire de...par Europe1fr

>> VIDÉO - Ce qu’il faut savoir sur l’éclipse solaire du 20 mars

>> LIRE AUSSI - Éclipse solaire du 20 mars : recherche lunettes désespérément

>> LIRE AUSSI : L’éclipse solaire du 20 mars, cause de black-out en Europe ?