Ebola : la Française infectée a "40° de fièvre en permanence"

  • A
  • A
Ebola : la Française infectée a "40° de fièvre en permanence"
@ MAXPPP
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - La grand-mère de l'infirmière de MSF contaminée assure que son état est stable.

Il y a exactement une semaine, l'infirmière française de Médecins sans frontières contaminée par le virus Ebola au Libéria, était rapatriée en France et hospitalisée à l'hôpital militaire Bégin. Depuis, les nouvelles de son état de santé tombent au compte-gouttes. Europe 1 a recueilli le témoignage de la grand-mère de la jeune femme qui a accepté de donner de ses nouvelles.

>> LIRE AUSSI - Comment accueillir un malade contaminé ?

État stationnaire, de la fièvre en permanence. "Le traitement a commencé, pour l'instant, c'est stationnaire", a expliqué la grand-mère de l'infirmière au micro d'Europe1. "On nous a dit qu'il fallait attendre la fin de la semaine pour voir s'il y a des améliorations", a-t-elle encore expliqué. "Elle a de la fièvre en permanence, 40° depuis le début", a aussi précisé la grand-mère.

Ces informations vont dans le même sens que celles données vendredi matin par la ministre de la Santé Marisol Touraine sur RMC. Cette dernière a précisé que l'infirmière se trouvait dans un "état stable" et qu'il était encore "trop tôt pour se prononcer" sur l'évolution de sa maladie. "Elle est prise en charge dans les meilleures conditions possibles. Elle a bon moral. Son état est stable et il est trop tôt pour se prononcer aujourd'hui", a aussi déclaré Marisol Touraine. Interrogée sur le fait de savoir si la jeune femme était hors de danger, la ministre de la Santé a répondu : "je ne suis pas en mesure de dire cela aujourd'hui". Aucune personne en France n'a le virus Ebola à l'exception de l'infirmière de MSF, a encore dit la ministre de la Santé.

>> LIRE AUSSI - "On est obligé de laisser des gens à la porte"

Ses proches sont auprès d'elle. "Ses parents et ses deux frères sont près d'elle", a dit la grand-mère en expliquant qu'ils ne pouvaient pas l'approcher de près à cause des risques de contamination. Prise en charge par "un personnel dédié", l'infirmière a, en effet, été installée dans une chambre à pression négative, dans laquelle l'air est retenu à l'intérieur.

La fièvre, la diarrhée et les vomissements sont des symptômes très courants chez les personnes infectées par le virus. Quid du traitement ? La ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé la semaine dernière que l'infirmière de MSF recevait "des traitements expérimentaux". La France a autorisé exceptionnellement le recours à trois médicaments expérimentaux étrangers. L'autorisation concerne le ZMapp (USA), l'Avigan (Japon) et le TKM-100802, une des versions de TKM-Ebola (Canada).