Don de moelle osseuse : comment s'y prendre ?

  • A
  • A
Don de moelle osseuse : comment s'y prendre ?
Le don de moelle osseuse se fait, dans trois quarts des cas, via une prise de sang. @ FRED DUFOUR / AFP
Partagez sur :

Selon un sondage, les hommes rechignent à donner leur moelle, qui peut pourtant sauver des vies.

Les préjugés des hommes sur le don de moelle osseuse ont encore la vie dure. Environ 60% d'entre eux estiment encore qu'il s'agit d'une douloureuse ponction effectuée sur la colonne vertébrale, selon un sondage TNS Sofres pour l'Agence de biomédecine. Résultat : les hommes ne représentent que 34% des donneurs, alors que leur moelle peut faciliter la greffe. En effet, les hommes ne développent pas les anticorps qu'une femme peut voir apparaître après leur grossesse.

>> Pour les rassurer, Europe 1 présente les modalités de ce don crucial, mais encore méconnu

Qu'est-ce que la moelle osseuse ? Contrairement à la moelle épinière, la moelle osseuse n'est pas nichée seulement dans la colonne vertébrale, mais au sein de tous les os. Ce tissu, crucial à l'organisme, produit un certain nombre de cellules sanguines vitales : les globules rouges, blancs et les plaquettes. Lors d'une greffe, il peut permettre de lutter contre de graves maladies sanguines, les leucémies et les lymphomes par exemple. Mais il faut pour cela de nombreux donneurs : la probabilité qu'un patient trouve un donneur compatible peut monter à une chance sur un million selon les profils.

Quelles sont les démarches pour donner ? Il faut d'abord faire une demande d'inscription au registre des donneurs. Cela peut être fait via le site dondemoelleosseuse.fr, dans un centre d'accueil près de chez vous (voir la liste ici) ou au numéro vert 08 00 20 22 24. Ensuite, un centre d'accueil vous contacte, pour faire une prise de sang, des examens biologiques ainsi qu'un long entretien avec un médecin.

Le but est d'avoir une vision précise de votre moelle osseuse, pour vérifier qu'une greffe n'entraînera pas de danger pour vous et le patient. Il s'agit également de déterminer l'étendue de votre compatibilité. Si votre inscription est validée, il ne vous reste plus qu'à rester joignable et à attendre d'être contacté. En effet, le don ne se fait que lorsqu'il y a un patient à greffer. A noter également que vous pouvez vous rétracter à tout moment.

Comment s'effectue le prélèvement ?  Dans trois quarts des cas, le don se fait par aphérèse. Le donneur doit alors prendre un médicament plusieurs jours avant, afin d'augmenter le taux de cellule de la moelle osseuse et de favoriser leur transfert du sang vers l'os. Le donneur doit ensuite se prêter à une ou deux prises de sang, d'une durée de 4h environ. C'est long et désagréable, mais la douleur est moindre.

Dans environ un quart des cas, le don se fait via une ponction dans les os postérieurs du bassin. Ni douloureux ni risqué, cet acte nécessite toutefois une opération de 48h environ. Cela se fait sous anesthésie générale et il n'y a aucun risque de paralysie. C'est le médecin qui décide de l'emploi de l'une ou l'autre des méthodes, en fonction du profil du patient.