DMLA : une maladie aux symptômes discrets et tardifs

  • A
  • A
Partagez sur :

La dégénérescence maculaire liée à l'âge est une perte de l'acuité visuelle qui touche 1,5 million de personnes en France. Des signes avant-coureurs permettent de prévenir son apparition.

La DMLA, ou dégénérescence maculaire liée à l'âge, est une maladie de la rétine provoquée par une dégradation lente de la macula, la partie centrale de la rétine. Courante à partir de 55-60 ans, elle entraîne une perturbation de la vision centrale. En France, 1,5 million de personnes en souffrent. Mais nombre d'elles l'ignorent. Faute de dépistage, la DMLA est compliquée à repérer car "il n'y a pas de symptômes, du moins en phase précoce, et c'est bien là le problème", explique le docteur Gérald Kierzek, jeudi dans Question de santé sur Europe 1.

Des symptômes très légers. Pourtant la maladie fait son lit avec la prolifération de petits vaisseaux qui vont abîmer la rétine. Au bout d'un certain temps, les premiers symptômes se manifestent, "parfois très légers comme une moindre sensibilité aux contrastes ou la sensation de manquer de lumière, de voir les choses plus ternes, plus jaunies", détaille le Dr Kierzek.

Une tâche noire dans le champ de vision. Vient ensuite une diminution de l'acuité visuelle. Globalement tout va bien, la vision est claire mais il devient plus difficile de percevoir les détails. Il y a aussi la déformation des lignes droites, assez facile à vérifier grâce aux nombreux tests disponibles sur Internet. La grille carrée apparaît déformée en cas de DMLA. Enfin, "un dernier symptôme arrive plus tardivement : la présence d'une tâche noire - un scotome - dans le champ de vision", complète le docteur.

Surveiller régulièrement. Tous ces signes permettent de repérer une DMLA. Par ailleurs, il est possible de limiter les facteurs de risques, notamment le tabac. A partir de 55 ans, il est conseillé de consulter son ophtalmologiste afin de faire un dépistage. En fonction du résultat, il faudra surveiller l'apparition ou le développement de la DMLA plus ou moins fréquemment. S'il est possible de retarder la prolifération de vaisseaux qui obstruent la rétine en cas de DMLA humide, il n'existe pas de traitement pour la forme sèche. La DMLA peut toucher uniquement un seul œil et n'entraîne pas à terme de cécité totale.


DMLA : quels sont les premiers signes ?par Europe1fr