Diabète : découverte d'une molécule qui régénère les cellules produisant l'insuline

  • A
  • A
Diabète : découverte d'une molécule qui régénère les cellules produisant l'insuline
Les chercheurs restent prudents face à cette découverte (image d'illustration)@ MEHDI FEDOUACH / AFP
Partagez sur :

Une équipe de chercheurs de l'Inserm a isolé une molécule se trouvant dans un simple complément alimentaire et qui pourrait éviter les injections quotidiennes d'insuline aux diabétiques.

Des chercheurs de l'Inserm ont découvert une molécule qui pourrait changer le quotidien des diabétiques de type 1. Grâce à elle, les cellules chargées de produire de l'insuline pourraient être régénérées, rapporte Nice-Matin jeudi

La GABA, nouveau médicament ?Les personnes atteintes de diabète de type 1 ne possèdent pas de cellules produisant de l'insuline (la substance chimique qui régule le taux de sucre dans l'organisme). C'est pourquoi elles doivent se faire des injections quotidiennes. Cette découverte pourrait donc leur faciliter la vie puisqu'elle provient d'un complément alimentaire, le GABA, déjà en vente libre dans le nombreux pays. Les scientifiques de l'Institut de biologie Valrose de Nice, ont pris le modèle de la souris génétiquement modifiée pour démontrer l'action de cette molécule. 

Ils ont montré que l'organisme avait la capacité de régénérer des cellules productrices d'insuline (cellules bêta) en puisant dans un autre stock de cellules, celles du pancréas. "Alors que l’on pouvait craindre d’épuiser rapidement le stock des cellules précurseurs, nous avons découvert que l’animal pouvait régénérer quatre fois ses cellules bêta productrices d'insuline. Soit tout au long de sa vie", a expliqué Patrick Collombat, le directeur des recherches. 

Des souris aux hommes. Prochaine étape, l'adaptation d'un traitement pour l'homme. "Nous avons aussi des résultats encourageants sur des tissus humains. Et un essai clinique est en cours d’établissement pour tester le GABA sur des patients diabétiques". Mais pour les humains, pas questions de modifier l'organisme. Les chercheurs se sont donc mis à la recherche d'une cellules capables de transformer des cellules alpha en cellules bêta." Ils ont alors identifié le GABA, un neurotransmetteur utilisé en complément alimentaire par les bodybuilders.

Mais Patrick Collombat reste prudent face à cette découverte : "Nous sommes loin d’un médicament potentiel mais ces résultats sont vraiment très prometteurs."