Dates limites de consommation : quel impact sur notre santé ?

  • A
  • A
Partagez sur :

Avant de consommer un produit, il convient de faire attention à sa date limite de consommation. Si elle n'est pas respectée, cela peut être dangereux pour la santé.

Jusqu'à quand peut-on consommer un produit ? Quels effets peut-il avoir s'il est consommé après sa date limite de consommation ? Ces questions, tous les consommateurs se les posent. Tout d'abord il faut absolument prêter attention aux informations sur les emballages, et notamment à ces fameuses dates limites de consommation (DLC). "La DLC, c'est la date après laquelle le produit va devenir dangereux pour la santé", explique le docteur Gérald Kierzek, qui complète : "Cela concerne les produits périssables et emballés comme les viandes, les yaourts... D'ailleurs, la vente est interdite après la DLC."

Ne pas confondre DLC et DDM. Mais attention, il ne faut pas confondre date limite de consommation et date de durabilité minimale (DDM) qu'on appelait auparavant date limite d'utilisation optimale (DLUO). La DLC doit être impérativement suivie alors que la DDM est une date limite de consommation "conseillée". "Cette date est indicative", et même si le produit "va perdre des qualités gustatives ou nutritionnelles", il peut être consommé après la date indiquée sans danger pour la santé.

Entendu sur Europe 1
On n'est pas à 24 heures près, mais au-delà, il ne faut pas consommer

Respecter la DLC sur les produits à haut risque. La date limite de consommation doit donc être scrupuleusement respectée sur des produits à haut risque comme la charcuterie ou les fromages au lait cru. "On n'est pas à 24 heures près, mais au-delà, il ne faut pas consommer", alerte le docteur Kierzek sur Europe 1. "C'est d'autant plus valable si vous êtes à risque. Par exemple, si vous avez un traitement ou une maladie immunodépressive, ou pour les enfants, les personnes âgées, les femmes enceintes, il faut vraiment respecter cette DLC", ajoute le médecin. Pour le reste, les produits sur lesquels il est marqué "à consommer de préférence avant le..." peuvent être consommés "sans risque particulier".

D'autres paramètres à prendre en compte. Pour éviter les intoxications alimentaires, il faut également faire attention à d'autres paramètres : "Si le produit vous paraît suspect, s'il a une odeur particulière, s'il a un aspect particulier, il ne faut pas le consommer. Attention aux viandes et aux charcuteries dont l'emballage aurait gonflé. Ça veut peut-être dire qu'il y a des micro-fuites. Et il y a aussi des produits qui ne supportent absolument pas la rupture du froid comme la mayonnaise, le fromage. Il n'y a que les yaourts que vous pouvez consommer tranquillement, même s'ils sont un peu acides." La date limite de consommation n'est donc pas le seul élément à prendre en compte avant de consommer ou non un produit.