Mal de dos : comment soigner un lumbago ?

  • A
  • A
Partagez sur :

Le mal de dos, dont le lumbago est une expression, est souvent proclamé comme le mal du siècle. Mais quand on en souffre, que peut-on faire pour le soulager ?

D'après le Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste et chroniqueur sur Europe 1, 80% des Français auront un lumbago au cours de leur vie. Donc parler du mal du siècle ne semble pas être un abus de langage. Mais savons-nous bien le traiter ?

Mieux connaître cette douleur du dos. Un lumbago, c'est ce que l'on appelait un "tour de rein". Le mot scientifique est en fait la lombalgie, soit une douleur des vertèbres lombaires. C'est ce que l'on symbolise par la "barre de douleur" dans le bas du dos. Et ces douleurs peuvent devenir chroniques et dans ce cas, le port de charges lourdes peut être un facteur de risque. Donc quand on est sujet aux lumbagos aigus, il vaut mieux faire de la prévention et apprendre à se relever, à transporter des charges lourdes.

"Rien que pour le personnel de l'hôpital, c'est un problème pris très au sérieux parce que cela peut être une vraie cause d'invalidité", explique le Dr Kierzek. "Les brancardiers par exemple, qui soulèvent des charges lourdes toute la journée, doivent faire très attention à leur dos." 

Quels sont les bons gestes ? Il ne faut pas pousser ou tirer sur le dos. Il faut s'accroupir avec le dos droit et ce sont les cuisses qui vont permettre de se relever. Et même quand on fait des exercices de gymnastique ou d'étirements, il faut toujours penser à son dos. Quand on a mal au dos, il n'y a pas d'examens à faire mais si ça dure, il faut en chercher la cause. On prescrira alors une IRM ou un scanner. Ensuite on peut aller jusqu'à des infiltrations mais la première prise en charge est surtout globale. 

Pour soulager la douleur, on peut mettre de la chaleur dans son dos, soit avec une bouillotte soit avec une ceinture lombaire chauffant, même si certains patients préfèrent le froid. L'ostéopathie, la kiné, la physiothérapie sont aussi de bonnes idées mais pas pendant la phase de lombalgie aiguë. Il vaut mieux attendre que la douleur soit moins importante. Dans ce cas, il faut prendre des anti-douleurs ou des anti-inflammatoires.

Et du repos mais pas plus de deux jours. Ensuite, il faut reprendre une activité. "Aujourd'hui on ne prescrit plus de repos strict au lit pendant une semaine", assure le Dr Kierzek. "Parce qu'il faut renforcer la ceinture musculaire qui est autour du dos et qui va porter la colonne vertébrale." La mauvaise idée serait de rester allongé à plat sur un sol dur.

La marche, la natation et le vélo sont conseillés. Quand on est sujet aux lombalgies chroniques, on déconseille les sports où on porte des charges lourdes comme l'haltérophilie mais aussi les sports qui vont taper sur le dos comme la course à pied. En revanche, la marche, la natation et le vélo sont plutôt conseillés parce qu'ils sont doux pour le dos. Le yoga peut aussi être pratiqué en faisant attention à certaines douleurs. Et avant toute chose, il faut s'échauffer.