Comment bien faire la sieste ?

  • A
  • A
Partagez sur :

De quelques minutes, elle est réparatrice. Trop longue, les effets bénéfiques disparaissent. Gérald Kierzek livre ses conseils pour bien profiter d'une sieste.

La sieste est un "somnicament", la contraction de somnifère et de médicament. Elle permet de récupérer d'une nuit qui aurait été insuffisante et peut avoir un vrai effet réparateur. Dans Questions de santé, le médecin Gérald Kierzek donne toutes les recommandations nécessaires pour se mettre à l'art de la sieste.

>> Le meilleur moment ? Il n'y a pas de règle. C'est "Quand on en a envie" et en fonction de sa propre horloge biologique, annonce le médecin. S'il faut choisir un moment, il préconise de se lancer dans une sieste post-déjeuner. "En revanche, il faut éviter de faire la sieste après 17 heures" afin de ne pas entamer ses capacités d'endormissement le soir.

>> Combien de temps ?Quelques minutes, pas plus. On parle même de micro ou de nano-sieste. Le médecin conseille de rester autour de 20 minutes, quitte à simplement fermer les yeux pour se relaxer sans dormir. "Il ne faut pas être dans une sieste qui va faire un cycle complet de sommeil. Avec 1, 2 ou 3 heures, on va avoir les idées un peu embuées."

>> Peut-on la faire au bureau ? C'est parfois - et par erreur - mal vu, étant donné que le but de la sieste est d'être en meilleure forme. "Certaines entreprises l'ont même institutionnalisée et ont mis en place un espace de repos", souligne le spécialiste. Si ce n'est pas le cas dans son environnement de travail, il est toujours possible d'en discuter avec les ressources humaines.

  • La sieste augmente les défenses immunitaires : VRAI

La sieste permet de booster les défenses immunitaires. "Quand on fait la sieste, on diminue les hormones de stress et notamment le cortisol." À l'inverse, quand on est privé de sommeil, ces hormones augmentent et affaiblissent le système immunitaire, ce qui laisse la porte ouverte aux infections.