Certaines céréales pour enfants contiennent trop de sucres

  • A
  • A
Partagez sur :

Selon une enquête du CLCV, la plupart des céréales du petit-déjeuner des enfants sont trop sucrées, amenant ces derniers à consommer jusqu'à trois fois la dose recommandée.

Les céréales du petit-déjeuner proposées aux enfants sont bien trop sucrées, selon une enquête de l'Association nationale de défense des consommateurs CLCV. Cette enquête, révélée par Le Figaro, a passé au crible 105 références vendues dans les grandes surfaces, allant des marques spécialisées comme Kellogg's et Nestlé jusqu’aux marques de distributeurs (Auchan, Casino, Carrefour, etc).

63% des céréales en catégorie C. À partir du nouveau système Nutri-Score, qui classe les produits de A (bon) à E (moins bon), l’enquête montre que 63% des céréales se trouvent dans la catégorie C et 28% dans la catégorie D (notamment les pétales sucrées et les céréales fourrées). Un seul produit se trouve dans la catégorie A : "Weetos", les anneaux chocolatés de la marque Weetabix.

Trop de sucres ingurgités. Toutes les céréales analysées comportent du sucre, avec en moyenne 28 grammes de sucre pour 100 grammes de produit. Les plus sucrées sont les "Smacks" de Kellogg’s, avec 43 grammes de sucre. En partant du principe qu’un enfant prend une portion quotidienne de 30 grammes de céréales, il ingurgite donc en une semaine 65 grammes de sucre environ rien qu’avec son petit-déjeuner, soit deux à trois fois plus que la quantité recommandée par l’OMS, qui est de 25 grammes.